Accueil Jeux-vidéo Autres SSX – Test PlayStation 3

SSX – Test PlayStation 3

Posté dans Autres Le 4 février 2012 par Anthony Cocain

ea,ssx,snowboard,ps3,tricks

ea,ssx,snowboard,ps3,tricksLa série a plus de 10 ans mais quand on parle de SSX les fans de snowboard répondent présent mais pas seulement eux… En effet, SSX est un jeu snowboard très axé arcade qui permet d’être appréhendé par un large public. Même si une bonne maitrise est nécessaire pour exceller, le jeu est largement basé sur les Tricks pour du fun surréaliste. Pour la première fois, nous avons donc accès à un SSX sur consoles HD et il se nomme… bah SSX…

Riders déjantés, des gars, des filles… des combinaisons fluos… des planches customisées… de la musique de djeuns… voilà SSX, un pur jeu de snowboarders qui ne se prend pas au sérieux. Vous voilà embarqué à travers le monde pour dévaler les pentes les plus dangereuses de la planète… Ce tour du monde est représenté dans le mode principal du jeu, le World Tour. On y dispute différentes épreuves de course, de survie ou de tricks dans des massifs montagneux successifs. Si les courses et tricks restent assez communs, le mode survie nous propose de se lancer dans des descentes piegeuses avec par exemple des bois, des ravins proches de la piste, etc.. Je m’attendais ici à une expérience chaotique comme dans Motorstorm Apocalypse (dans un autre style) mais c’est beaucoup moins impressionnant…

ea,ssx,snowboard,ps3,tricks

En tous cas, les pistes proposées sont plutôt vertigineuses et proposent différents trajectoires possibles. On se sent du coup parfaitement libre de ses choix dans chaque descente. Certaines courses de nuit sont par contre très difficile à appréhender faut de visibilité… Et ça va tellement vite… Mais pour nous sauver, un mode rewind permet, comme dans certains jeux de courses auto, de revenir quelques secondes pour revoir sa trajectoire. Mais cette aide n’est pas illimitée. Lors de nos descentes on entend aussi notre ami qui nous suis à bord de son hélicoptère mais cela n’aide pas franchement. Ça en deviendrait même agaçant à la longue. Parlons d’ailleurs de cet hélicoptère car en fait au début du jeu on saute de celui-ci en plein ciel et on amorce une chute libre interminable qui permet d’apprendre à maîtriser les mouvements de son rider ainsi que les différents tricks possibles. Ensuite, au début de certaines épreuves on sautera du même hélicoptère mais juste de quelques mètres pour amorcer la descente.

Notre évolution dans le World Tour nous permet d’acquérir de l’expérience afin par exemple d’acheter du nouveau matériel (planche, protections…), de nouvelles tenues et autres customisations. Les accessoires les plus fins sont sans doute la wingsuit qui permet de planer dans les airs quelques secondes après un saut vertigineux ou bien les crochets qui permettent de garder l’adhérence sur les plaques de verglas.

ea,ssx,snowboard,ps3,tricks

ea,ssx,snowboard,ps3,tricks

ea,ssx,snowboard,ps3,tricks

Au niveau de la jouabilite, SSX s’affirme bien toujours comme un jeu d’arcade pur et dure mais on sent tout de même des réactions plutôt réalistes avec la neige, des bonnes sensations de glissades, etc. Bien sur, tout est très exagéré, non seulement les décors (avec des rails pour grider partout…) mais aussi la hauteurs des chutes effectuées, etc. Il faudra un temps d’adaptation pour ne pas zigzaguer dans tous les sens et maîtriser sa trajectoire mais cela vient assez vite grâce à des commandes simples et intuitives. De même pour les tricks, tout se fait aux boutons ainsi qu’avec le stick analogique droit. On parvient assez facilement à grider, à tenir sa planche, et à faire différents tours sur soimême. Mais pour exceller il faudra bien organiser ses tricks car il faut faire vite avant de rejoindre la poudreuse sous peine de se vautrer lamentablement. Plus on enchaîne les tricks plus on rempli une jauge qui nous fait rentrer dans une sorte de transe dévastatrice dans laquelle on explose les scores. Il faudra donc quelques descentes pour parvenir à la fois à gère sa descente et ses figures car l’IA est assez costaud globalement. Encore plus que dans un jeu de course auto, SSX vous donnera parfois du fil à retordre car la moindre erreur est fatale.

Après un début de progression dans le World Tour, vous aurez accès au mode Exploration qui permet en fait de remplir différents défis sur tous les spots disponibles (plus de 150!). Un autre mode appelé Épreuves du Monde est en fait un mode online qui permet de participer à différents concours en se frottant à d’autre joueurs via leur fantôme. En général, on sera confronté à des joueurs au niveau similaire au sien mais en général il faut s’accrocher pour gagner. Mais rassurez-vous, vous pourrez aussi faire simple course
online entre amis, un bon moyen de faire des courses avec un peu plus de surprises que contre l’IA et de se marrer un peu.

Avec une réalisation honnête sur PS3 mais sans plus (l’impression de vitesse et la profondeur de champs occultent les mauvaises finitions…), SSX arrive de bonne panier sur consoles HD avec de quoi s’amuser dans des spots assez vastes et variés. La prise en main est accessible à tous et on prend plaisir à dévaler les pentes les plus abruptes de la planète! On aurait pu néanmoins s’attendre à un jeu encore plus spectaculaire et immersif. Peut-être dans un prochain opus…

Posté le 4 février 2012 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.