Accueil Jeux-vidéo Autres SHADOWS OF THE DAMNED – Test PS3

SHADOWS OF THE DAMNED – Test PS3

Posté dans Autres Le 17 septembre 2011 par Anthony Cocain

ea,shadows,damned,demons,survival,ps3

ea,shadows,damned,demons,survival,ps3Sorti il y a quelques semaines, Shadows of the Damned nous emmène dans un monde obscure et cauchemardesque pour un jeu d’action trash et prenant… Pas forcément ma tasse de thé mais il y a de bonnes choses à retenir.

On est très vite dans le vif du sujet avec une introduction jouable qui fait aussi office de tutorial. On incarne donc Garcia Hotspur, un chasseur de démon dont la femme Paula a été enlevée par Fleming, le gros méchant de l’histoire et chef des Démons… Comme dans un Dante’s Inferno on part donc aux enfers pour délivrer sa belle… On se retrouve donc vite livré à nous-même dans l’obscurité des enfers représentés par une sorte de village abandonné et glauque. Mais on est pas tout à fait seul puisque Johnson, une sorte de crâne vivant (ou plutôt mort-vivant) nous épaule pour nous guider dans ce monde lugubre. Il est également très utile puisqu’il se transformera plus d’une fois en arme pour compléter notre arsenal…

ea,shadows,damned,demons,survival,ps3

Et l’arsenal est primordial ici puisqu’on est plus dans un jeu de shoot/action qu’un survival horror finalement, il faut souvent plutôt en découdre que fuire. Du coup, même si le titre n’a rien de très poétique ou fleur bleue, il ne mise pas sur la frayeur ou les effets de surprises. On est plus dans une ambiance gore, glauque voir même risible par moment avec un second degré franchement prononcé qui fait tout le décalage du titre. Garcia dispose de quelques armes plutôt classiques mais efficaces : fusil à pompe, mitraillette, matraque… mais aussi d’un e arme de lumière qui étourdi les ennemis un peu comme la lampe torche d’Alan Wake… D’ailleurs, là aussi on doit jouer avec l’obscurité. Celle-ci est dangereuse, c’est là qu’évoluent les démons et c’est là aussi que vous vous affaiblissez. Il faut donc chercher la lumière et ici elle est matérialisée par une tête de mouton… en tirant dessus avec le tir de lumière vous “sécurisez” les environ.

La progression du jeu est donc axé sur la traversée des ténèbres dans un univers finalement assez cloisonné. On shoot les vagues d’ennemis, on cherche la lumière et parfois on part à la chasse d’objets nécessaires à l’ouverture de la partie suivante. Quelques “mini-jeux” dans le jeu varient un peu la chose mais ils sont eux-aussi assez “barrés”… La rencontre de quelques boss cassent également un rythme un peu gnan-gnan au final. Shadows of the Damned finalement compense son gameplay un peu “limité” par une mise en scène originale et immersive. Les cinématiques sont nombreuses et garnissent comme il faut l’histoire dans son ensemble. Il faut aimer le style… ça en fera sans doute fuir certains mais ça en séduira d’autres.

Techniquement, le jeu cache ses limites dans des effets visuels flous ou sombres mais globalement l’ambiance grisatre avec touches de couleurs n’est pas désagréable à regarder. Les personnages ont un design bien pensé et la globalité du titre reste une oeuvre unique.

Shadows of the Damned renouvelle un peu le panel videoludique avec un survival-horror original qui n’en est pas vraiment un mais il ne révolutionne rien. Avis aux amateurs du genre…

Posté le 17 septembre 2011 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.