Accueil Non classé BATTLEFIELD 1 – LA GRANDE GUERRE…

BATTLEFIELD 1 – LA GRANDE GUERRE…

Posté dans Non classé Le 2 décembre 2016 par Anthony Cocain

Battlefield™ 1_20161107212404

battlefield-1-jaquette-572d845ab663cAu fil des ans, les FPS « de guerre » semblent s’enliser dans une approche futuriste à la recherche constante de nouveautés par la technologie… Mais il faut savoir revenir en arrière parfois, c’est ce qu’ont fait les studios DICE avec Battlefield 1, qui, après Battefield 4 (cherchez pas à comprendre…) nous emmène en pleine Première Guerre Mondiale de 14-18… La Grande Guerre!

Si les jeux video nous ont souvent projeté lors de la seconde guerre mondiale, la première a bien moins souvent été abordée. C’est donc avec plaisir qu’on se plonge dans une Grande Guerre virtuelle avec une bonne impression de renouveau contrairement à ce qu’on aurait pu penser…

En abordant une guerre forcément plus rudimentaire avec moins de variété d’équipements, DICE parvient tout de même à nous proposer un Battlefield avec tout ce que cela comporte de bon : du tir, du combat rapproché, des phases à véhicules terrestres ou aériens, etc.. Ainsi, on joue les fantassins dans les tranchés, le conducteur de char ou encore le pilote de biplan parmi toutes les actions possibles.

L’excellent mode solo est découpé en chapitres eux-même scindés en plusieurs parties. Notez que chaque chapitre peut-être abordé indépendamment ce qui permet de ne pas rester bloqué sur l’un d’eux et de pouvoir changer d’air quand on le souhaite. On contrôle alors différents personnages dans différentes lieux et périodes de la Première Guerre Mondiale. On évolue ainsi dans le brouillard du nord de la France, en Italie ou bien dans le désert Jordanien… On y croisera même un certain Lawrence d’Arabie…

Battlefield™ 1_20161121212703

Battlefield™ 1_20161107212221

Le soin apporté aux différents scenarii est l’un des atouts de cette campagne solo qui immerge le joueur avec émotions dans cet épisode marquant de l’histoire comme l’avait fait Soldats Inconnus dans un tout autre style. On passe naturellement de scènes de lutte au sol à des combats aériens palpitants. Aussi, l’infiltration n’est pas oublié avec notamment des missions nocturnes dans le désert bien senties.

Bien sûr, l’excellente réalisation du titre apporte une dimension supplémentaire à notre progression. C’est un régal d’immersion qui nous séduit sur tous les plans et à chaque instant. Les combats sont sauvages, la progression souvent délicate. Battlefied 1 n’est pas un FPS à prendre à la légère. Le mode «bourrin» ne sera pas idéal. Souvent, les environnements nous proposent différentes approches. Mais dans tous les cas, il faudra fréquemment jouer du corps à corps avec sa baïonnette et éviter les fameux gazs mortels souvent utilisés à l’époque…

Battlefield™ 1_20161120124230

Battlefield™ 1_20161107213025

Si le mode solo propose des environnements souvent très spacieux, le mode online s’axe davantage sur ces besoins d’espaces à perte de vue comme on peut le voir dans Star Wars Battlefront. Ainsi, on trouve des maps inspirées du mode solo avec une belle variété d’ambiances et de reliefs.

Concernant notre soldat, 4 classes sont proposés : Assaut, Médic, Support et Éclaireur. Mais vous pourrez aussi choisir d’être pilotes de char ou d’avion, dans ce cas avec une classe spécifique, forcément plus vulnérable en dehors de l’engin.

Les modes de jeu sont conséquent avec, en plus d’un camp d’entrainement et des modes classiques, le mode Conquête, le mode Domination, le mode Ruée et le mode Opération. Ce dernier mise sur des batailles qui se jouent sur la durée avec plusieurs parties et changements de maps. Ainsi, on croit jouer une campagne mais en multi.

Difficile de trouver des poux à ce Battlefield 1, ce retour aux sources de la guerre est réussi sur bien des plans : narration, réalisation, variété de gameplay, principe de la campagne solo, modes de jeu online. Ajoutes à cela quelques DLC pour enrichir le tout, notamment aux niveaux des factions disponibles. Battlefield 1 est à la fois un bel hommage à ce triste épisode historique mais aussi un spectacle videoludique incontournable.

Posté le 2 décembre 2016 | Laisser un commentaire
Posté dans Non classé

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.