Accueil Jeux-vidéo Xbox Series X HITMAN 3 – Test Xbox Series X

HITMAN 3 – Test Xbox Series X

Posté dans Xbox Series X Le 25 janvier 2021 par Anthony Cocain

L’agent 47 est revenu en 2016 pour une délicieuse trilogie qui s’achève cette année avec Hitman 3. IO Interactive et Square Enix continue donc de nous faire voir du pays dans la peau de ce tueur à gages plein d’inventivité…

Déjà, première surprise, ce 3ème opus contient les deux opus précédents. De quoi avoir tout sous la main et pour ce qui ne connaissaient pas de tout se faire d’un coup. Avec un semblant d’intrigue en fil rouge, ce serait même judicieux de prendre les choses dans l’ordre.

Au-delà de cela, ce Hitman 3 est très proche d’un Hitman 2 lui-même très semblable à un Hitman 1. La recette est la même : différents voyages qui nous mettent face à des cibles à anéantir et cela, de la manière souhaitée, et il y en a pléthore…

On commence à Dubaï, lancé dans les airs en parachute pour tenter de pénétrer dans un building gigantesque (genre Burj Khalifa). Le décors est planté et on apprécie déjà la qualité graphique du titre avec de chouettes effets de lumière (merci le Ray tracing sur Xbox Series X).

On arrive donc en tenue de parachutiste et il va falloir se fondre dans la petite réception qui a lieu à l’intérieur. On prend donc vit le pli d’isoler un personnage, de l’assommer, piquer ses vêtements et cacher son corps. On fera beaucoup cela dans le jeu mais c’est très important de se fondre dans la foule ou intégrer des lieux en fonction de la tenue. Le but étant la plupart du temps de tuer 2 cibles dans une mission, on aura aussi parfois des documents à récupérer par exemple. Libre à vous de le faire dans l’ordre souhaité et de la manière voulue sachant que, dans un Hitman, il est vivement conseillé de la jouer fine…

A certains moments je me suis retrouver à manquer de tact et de devoir faire face à une confrontation musclée. Ça peut passer à certains moments mais c’est clairement pas l’idée… Un Hitman se savoure en infiltration, en la jouant fine : mettre du poison dans un faire, détourner l’attention, saboter quelque-chose, etc… Et c’est d’ailleurs là que le jeu est le plus attrayant et le mieux mené. Car on se rend compte que lorsqu’on est repéré, l’IA est chelou… soit on se fera canarder d’un coup (mais alors Hitman doit encaisser 100 balles avant de mourir… c’est assez étrange…), soit parfois on s’en tirera facilement avec des gardes qui sont déjà passé à autre chose.

Avec cette IA assez déséquilibrée, on constate que techniquement, le jeu reste très old-school avec des animations rigides et des mouvements peu réalistes. On le ressent surtout lors des phases d’action et c’est un peu dommage.

Hitman 3 nous propose 6 destinations qui sont autant de missions. On ira donc de Dubaï à la Roumanie en passant par Berlin ou la Chine. Mention spéciale au niveau qui nous emmène dans un manoir en Angleterre. Ici, notre mission tournera à l’enquête policière à la Sherlock Holmes (pour ceux qui le souhaite).

La rejouabilité est de mise dans Hitman et chaque joueur appréhendera une mission de différentes façons. S’il peut être envisageable de finir une mission en quelques minutes en allant droit au but, il sera aussi possible de découvrir toutes les zones de la maps, tracer des intrigues annexes, etc.. On s’en rend compte en fin de mission quand on voit tous les éléments qu’on aura cochés ou pas. Aussi, on nous indiquera des possibilités auxquelles on avait pas forcément pensé. Par exemple, on pourra très bien faire une mission sans changer de costume (bon courage!) ou bien demander un peu d’aide pour localiser les cibles.

Hitman 3 démontre une nouvelle fois que IO Interactive gère très bien la foule dans ces jeux et on le remarquera plus d’une fois avec de très nombreux pnj à l’écran ce qui donne beaucoup de vie mais aussi l’occasion de se fondre dans la masse.

Seules nouveautés dans ce troisième épisode, la possibilité d’user d’un appareil photo scanner pour débloquer des portes ou fenêtres ainsi que la disponibilité de raccourcis bien utiles pour refaire les missions.

Beaucoup de rejouabilité donc, mais aussi toujours ces modes Contrats ou Sniper Assassins pour varier les plaisirs. Si vous vous lancer dans la trilogie, vous aurez de quoi vous occuper un bon moment.

Hitman 3 conclue la trilogie de manière efficace, avec peu de nouveautés mais avec de nouvelles missions dépaysantes et bien construites. La recette est toujours efficace même si une avancée technique aurait été un petit plus. Heureusement, sur consoles nouvelle génération, on gagne un peu en réalisme graphiquement par les effets de lumières notamment. Les animations restent cependant trop rigides en 2021. Espérons donc encore mieux pour un éventuel retour de l’agent 47. Mais à mon avis, ce n’est pas pour tout de suite…

Posté le 25 janvier 2021 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.