Accueil Jeux-vidéo Xbox One SKULLY – Test XBOX ONE

SKULLY – Test XBOX ONE

Posté dans Xbox One Le 4 août 2020 par Anthony Cocain

Skully se voit offrir une seconde chance quand un Dieu utilise de l’argile magique pour redonner vie à son crâne. En échange, Skully va devoir aider ce dieu de la Nature à régler un conflit familial qui met en péril l’île sur laquelle ils vivent.

LE ROYAUME DU CRANE MAGIQUE

Même si le personnage ou plutôt, le crâne principal a le même nom qu’un célèbre agent du FBI d’une célèbre série TV, le titre de « Modus Games » est avant tout un jeu de plate-forme très coloré.

L’histoire de cette querelle familiale sert juste à poser le décor pour se balader à travers l’île. Au cours des 18 niveaux, vous allez découvrir plusieurs aspects de l’île avec des références aux 4 éléments de la nature (le feu, le vent, l’eau et la terre) qui seront à chaque fois agrémentés de petites cinématiques sous formes de diapos.

UN CRANE, PLUSIEURS CORPS

Rassurez-vous, vous n’allez pas être un crâne durant toute l’aventure, même si ça aurait été fun, quoiqu’un peu redondant, cela rappelle un jeu où l’on incarnait un ballon sortit sur PS1 : Kula World. Bref revenons à notre Skully, au début vous êtes un crâne qui roule, qui saute, qui peut même s’accrocher aux murs ayant de la mousse, cependant, vous avez une intolérance à l’eau, ce qui est embêtant pour survivre sur une île.

Au cours de l’aventure, vous trouverez des puits d’argile qui vous permettront de sauvegarder votre avancée dans le jeu. Et, vous permettre de changer de forme : comme vous transformer en colosse pouvant frapper les divers ennemis, lancer des flammes ou bouger des rochers à l’aide de votre esprit.

Une idée sympa de la part de l’équipe de développeurs pour varier les phases de gameplay et surtout pour résoudre les diverses énigmes durant l’aventure.

UN PLATE-FORMER CLASSIQUE ?

Le gros point fort de ce titre est la variété de pouvoirs grâce aux mutations du corps de Skully, un bon moyen de diversifier le contrôle du crâne vivant et ainsi, éviter l’ennuie sur ce jeu qui, en somme est assez classique dans sa forme. Aller d’un point A à un point B, vaincre les ennemis, collecter des feuilles pour débloquer des bonus (concept-art par exemple), rien de nouveau en soit.

On pourra juste reprocher au titre, au moment où l’on incarne juste le crâne, de proposer un gameplay ultra rapide et léger, vu que l’on saute de nénuphars en nénuphars, que Skully est allergique à l’eau, vous allez recommencer à maintes reprises certaines parties, mais bon, ce sont les joies des jeux de plate-forme, ce qui rappelle les moments d’énervement sur un certain Crash Bandicoot.

En parlant de la concurrence, il y a certaines phases qui rappellent le titre de Sony, au lieu de fuir une boule géante, ce sera un tsunami que vous allez devoir fuir, c’est à ce moment où le jeu fait tâche, car le gameplay, assez fluide et rapide n’est pas adapté à des phases d’actions rapides, puis la caméra, pour votre plus grand plaisir en fait des siennes.

LES +

Les personnages attachants

Le gameplay varié grâce aux différentes formes de Skully…

La variété des paysages

Le rythme de l’aventure

LES –

L’OST redondante

Quelques soucis de caméra sur les « moments d’action »

Skully est un plate-former classique qui fait son effet, alors que Modus Games aurait pu proposer un titre où l’on incarne juste un petit crâne, il y a cette variété de gameplay fort appréciable grâce aux différentes formes du personnage. Le titre varie les plaisirs entre phases d’action, de plate-forme à l’ancienne et énigmes simplistes. Même si le jeu n’est pas exempt de défauts comme une caméra capricieuse, un contrôle de Skully rapide à certains moments et une certaine répétitivité, cela ne va pas entacher l’avancée des 18 chapitres du jeu. Que vous soyez adepte ou pas du genre, ce serait dommage de passer à côté de ce petit jeu qui fait du bien.

Test réalisé par Aurélien

Posté le 4 août 2020 | Laisser un commentaire
Posté dans Xbox One | Tags : , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.