Accueil Jeux-vidéo CALL OF DUTY BLACK OPS 3 – Test Xbox One

CALL OF DUTY BLACK OPS 3 – Test Xbox One

Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One Le 30 novembre 2015 par Anthony Cocain

Screenshot-Original (90)

616-8321_PI_66650MNL’incontournable FPS revient comme chaque année à l’approche des fêtes. Call of duty Black Ops 3, orchestré par Treyarch, poursuit une série bien aimée des fans. On y retrouve un conflit mondial plus que sombre avec une approche futuriste cette fois-ci…

Le monde va mal dans ce nouvel opus et les conflits voient l’arrivée d’une technologie de pointe… Les soldats disposent d’équipements jamais vus et débarquent même des soldats/robots… A travers le monde, les membres Black Ops opèrent donc face à un ennemi coriace…

La campagne solo nous confronte d’ailleurs à ces robots redoutables après notre infiltration dans une base en Ethiopie. L’action débute de manière spectaculaire et nerveuse comme sait si bien le faire Treyarch. Le décor est planté.

Si l’intrigue n’a pas été établie à la légère, elle reste assez confuse, nous faisant passer d’un endroit à un autre. Dans le feu d’action on a souvent du mal à se situer dans l’histoire et à défaut de prendre le temps de comprendre, on fonce à l’attaque…

Dans cette campagne solo (également jouable en coop), on évolue avec un principe d’XP qui permet de customiser et améliorer son héros (ou son héroïne désormais…). Un arbre de compétence nous permet de choisir nos priorités. Cette une idée bienvenu dans un mode solo souvent sans personnalité dans Call of.

Screenshot-Original (92)

D’ailleurs, désormais on peut accéder à notre QG dans lequel on améliorera son perso, on participera à des mini-jeux avant de décider de poursuivre l’aventure. Le mode Free Run est un étonnant contre-la-montre qui propose de courir dans un parcours à la Mirror’s Edge.

En effet, vous allez avoir l’occasion d’effectuer un parcours en utilisant les divers mouvements à votre disposition. Sauter d’une plateforme à l’autre, escalader, marcher sur les murs, sont autant mouvements qu’il faudra maîtriser pour effectuer le meilleur temps sur le nouveau mode du prochain Call of.

Screenshot-Original (93)

Avec son ambiance plus futuriste que jamais, ce Black Ops 3 nous permettra en effet d’user de capacités et autres armes efficaces: neutralisation sonique des robots, vision globale des ennemis, etc.. Aussi, on profitera du méga-saut ou de la course sur les murs grâce à notre exo-squelette. Mais Treyarch laisse à chacun le choix d’action. Le jeu n’est en effet pas focalisé sur cette approche extra-ordinaire du combat. On pourra très bien évoluer de manière plus classique. En tous cas, niveau compétences, armes et gadgets, on dispose de choses sympas et variées pour en découdre face à des ennemis souvent imprévisibles et coriaces. Je pense à ces drones circulaires qui roulent jusqu’à vous pour exploser à vos pieds!

Avec un solo certes imaginatif (aussi plus long que d’habitude) mais au final ennuyeux je trouve, Black Ops 3 propose un multi complet et efficace. On nous propose pour le moments 12 maps et pas moins de 11 modes de jeu variés. Les différents modes permettent d’exploiter les capacités technologiques proposées dans le mode solo avec des environnements bien pensés qui permettent de vivre des parties dynamiques à souhait. L’arrivée des spécialistes est une bonne idée qui permet d’incarner des soldats aux capacités différentes avec des spécialités originales. 

Screenshot-Original (87)

On retrouve aussi avec plaisir le mode Zombie une nouvelle fois scénarisé avec une ambiance polar des années 40… On y incarne la femme fatale, le magicien, le détective ou le boxeur dans Morg City, une ville qui fût vivante avec ses clubs de jazz et ses théâtres mais qui est désormais grouillante de zombies affamés… La grosse nouveauté vient du Gobblegum qui permet de nous transformer en créature à tentacule (un peu comme dans le jeu The Darkness).

Call of Duty Black Ops 3 est une FPS complet sur bien des points. On préfèrera son multi online ingénieux  et riche à sa campagne solo brouillonne et assez terne. Le mode Zombie vaut lui aussi le détour par contre. On pourra avoir un peu de mal à adhérer à l’approche futuriste un poil barrée de cet opus mais il faut admettre que la réalisation est au niveau de ce qu’on peut attendre sur Xbox One et l’immersion reste totale. La célèbre saga évolue toujours dans le bon sens mais on peut craindre certaines exagérations dans le futur. Peut-être serait-il bon de revenir aux fondamentaux l’année prochaine…

Posté le 30 novembre 2015 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One | Tags : ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.