Accueil Jeux-vidéo BATTLEFIELD HARDLINE – Test Xbox One

BATTLEFIELD HARDLINE – Test Xbox One

Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One Le 7 avril 2015 par Anthony Cocain

Screenshot-Original (20)

BHBattlefield est une série phare de chez EA, du FPS militaire réaliste, tactique, spectaculaire. Avec Battlefield : Hardline on nous propose une sorte d’aparté, une aventure davantage scénarisée et plutôt basé sur le concept flics contre voyous…

Battlefield Hardline propose donc en premier lieu, une vraie campagne solo, avec les cinématiques qui vont bien, et une intrigue découpée en chapitres. Mieux, on nous offre ici un jeu pensé comme une série TV policière et c’est très plaisant. Sur près de 10 heures de jeu, l’histoire nous met dans la peau de Nick Mendoza, jeune policier qui va apprendre les déviances du métier à travers les Etats-Unis (Miami, Los Angeles…) entre courses poursuites dans des rues animés de Miami et de l’infiltration dans le désert de l’Ouest américain. On aura l’occasion de rencontrer et de côtoyer différents personnages clés, plutôt bien sentis.

Screenshot-Original (19)

Screenshot-Original (26)

Entre patrouille de routine, filature, infiltration, poursuite ou raid, Battlefield Hardline varie les missions avec des ambiances et des approches différentes, seul ou en petits groupes. Si le tout reste assez guidé, on apprécie cette mise en scène rythmée et immersive avec une variantes de gameplay. Les phases à véhicules restent anecdotiques, on ne trouve pas, ici, le point fort du jeu, mais elles ajoutent un petit plus indéniable. Le reste du temps on apprécie la progression, à pied, arme à la main, dans des zones souvent vastes qu’il est possible d’appréhender de différentes manières (discrète ou bourrine…).

On peut en effet, à tout moment (et grâce à notre smartphone), scanner la zone à infiltrer, marquer les ennemis, les armes, les explosifs et autres points clés. On dispose ainsi de la position des ennemis, de leurs mouvements et de la zone qu’ils observent. On pourra les faire changer de direction en les interpelant en lançant une douille au loin; on pourra aussi les surprendre par derrière et les mettre en joue avant de les neutraliser en douceur (on peut aussi les exterminer de manière plus soudaine ^^). Pour la petite anecdote, on aura l’occasion à un moment d’utiliser un tazer contre ses ennemis… Malgré toute ces subtilités d’approches qui se veulent plus proche d’une certaine réalité, il faut avouer que la plupart du temps, l’action tourne vite au vinaigre pour faire parler la poudre…

Screenshot-Original (7)

Screenshot-Original (28)

Si graphiquement la saga Battlefield est souvent un modèle de réalisme, ici, Battlefield Hardline ne va pas au bout des choses, proposant une réalisation inégale et souvent plus proche du moyen que du bon. On s’attendait notamment à un mode solo plus au point à ce niveau là. Cela reste beau globalement mais il ne faut pas regarder dans les détails…

Concernant le multijoueurs online de Battlefield Hardline, comme on a pu le voir avec la version Beta, le jeu est assez poussé à ce niveau là, surfant là aussi sur le principe de flics contre voleurs en reprenant les lieux traversé dans le mode solo. Comme souvent dans un Battlefield, on retrouve quelques maps proposant uné évolution de l’environnement avec par exemple une tempête soudainre ou l’effondrement d’un batiment. Cela reste assez timide néanmoins.

Par rapport à Battlefield, ce Hardline propose surtout du combat au sol avec malgré tout de nombreux véhicules (autos, motos, camions, tanks…). En groupe on pourra décider de conduire ou de rester en passager pour mitrailler les poursuivants. Dans tous les cas, chaque confrontation est énergique et imprévisible comme dans un film d’action américain… A pied, on pourra aussi évoluer de manière spectaculaire avec la tyrolienne et le grappin (également utilisés dans la campagne solo à certains moments).

Screenshot-Original (29)

Parmis les modes de jeu on trouve des missions de protection de VIP et d’extraction qui demande pas mal de stratégie en équipe. Le VIP en question est jouable (armé d’un simple flingue) et doit donc lui aussi faire preuve d’astuce. Cela implique des confrontations assez rapides en général. Des missions de récupération d’otages sont elles aussi basé sur la réflexion (un minimum…). Tandis que les sauveteurs cherchent à récupérer au moins l’un des otages pour le ramener au point d’extraction, les preneurs d’otages peuvent miner leur zone, etc..

D’autres modes sont davantage focalisé sur l’argent. Ils nous parachutent comme braqueurs ou bien comme policiers. Il faut alors voler ou protéger des sacs d’argent situés à différents endroits de la map. Le mode Blood Money propose d’aller voler directement dans une zone précise pour ramener les billets dans le coffre de son équipe… Battlefield Hardline nous permet d’évoluer dans 9 maps de différentes tailles qui sont donc plus ou moins propices à tel ou tel mode.

Battlefield Hardline possède quelques lacunes techniques mais globalement, il propose d’abord un mode solo honnête, bien mise en scène et qu’on a envie de finir. Le mode online est assez riche et son approche flics contre voleurs, si elle n’est pas nouvelle, est plutôt bien construite. Pas sûr par contre que les joueurs y restent aussi longtemps que sur un Battlefield 4 par exemple. Ce spin-off signé Visceral Games est en tous cas un sympathique opus qui se doit d’être vécu…

Screenshots issus de ma Xbox One…

Posté le 7 avril 2015 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One | Tags :

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.