Accueil Jeux-vidéo Switch HARVEST MOON: Un Monde à Cultiver – Test Nintendo Switch

HARVEST MOON: Un Monde à Cultiver – Test Nintendo Switch

Posté dans Switch Le 19 avril 2021 par Anthony Cocain

La licence Harvest Moon a lancé son tout nouvel épisode sur Nintendo Switch depuis le 5 Mars 2021. Son titre « un monde à cultiver » vous invitera à jouer dans un open-world où vous incarnerez un agriculteur prêt à tout pour faire revenir sur Terre, la déesse des récoltes. Un jeu disponible en physique et en digital jouable sur sa télé ou en portable. Le jeu est édité et développé par Natsume et Rising Star Games.

Très différent d’animal crossing…

Harvest Moon: Un monde à cultiver à suscité beaucoup de confusion auprès des joueurs bien avant sa commercialisation. Pendant la campagne de communication, le jeu se comparait à Animal Crossing et a titillé notre curiosité. Nous avons eu la chance de pouvoir le tester pour comparer ces deux titres.

Au début du jeu vous pourrez choisir d’incarner un homme ou une femme, personnages dont vous pourrez moduler le caractère. A cet instant, nous avons constaté que le jeu est assez pauvre de ce côté et ne propose pas assez de contenus pour créer un personnage unique. Après cette étape, vous devrez partir à l’aventure et terminer le tutoriel pour apprendre à bien cultiver et connaître les zones de ressources pour obtenir de la matière première. Tout cela est possible grâce à votre voisin scientifique qui vous aidera tout au long de votre aventure en vous fournissant les bons outils. Le monde dans lequel ce déroule le jeu est assez pauvre en légumes et en fruits et c’est pour cela que ses habitants mangent uniquement des patates. Vous apprendrez que la cause de ce dérèglement naturel est due au départ de la déesse des récoltes, attristée par le comportement des humains envers la nature. Après avoir pris connaissance du lore, vous déciderez de partir à la recherche de d’autres aliments pour faire plaisir à votre maman. Lors de votre expédition, vous ferez la rencontre de petits elfes, prêt à vous aider pour essayer de cultiver autre chose que des patates, pour avoir une chance de faire revenir la déesse. Ils vous donneront des graines qui donneront vie à de superbes légumes. Vous déciderez de partir à l’aventure pour explorer le monde, découvrir de nouvelles personnes, de nouveaux légumes et de nouvelles fleurs afin de réaliser cette quête.

Pour vous aider votre voisin vous donnera votre ferme mobile pour vous permettre de cultiver et d’élever des animaux. Celle-ci est stockée dans un robot qu’il faudra nourrir si vous souhaitez la déplacer d’un endroit à un autre. Vous aurez à votre disposition plusieurs lieux qui sont tous délimités par des cases plus ou moins grandes : Un jardin pour cultiver des légumes, des fleurs et des arbres. Une étable pour faire vivre vos animaux et une maison pour y stocker des ressources et vous reposer afin de récupérer toute votre vie et passer les nuits. Un petit conseil, le soir sert seulement à nourrir les animaux et à arroser vos dernières plantations car vous n’aurez plus accès à aucune ressources auprès des elfes et la plupart des habitants seront partis dormir chez eux. Pendant la journée, vous aurez une fournée d’activités qui se montreront à la longue trop répétitives. Vous aurez accès à des quêtes auprès des habitants pour leur fournir les ressources qu’ils souhaitent. Le jeu vous poussera à l’exploration pour rencontrer des elfes qui seront votre unique moyen de récupérer les ressources indispensables à votre culture. Vous retrouverez aussi des moments clés nécessaire pour continuer l’aventure et débloquer certains accès à la carte du monde. Dans le jeu, vous aurez à réaliser des quêtes pour obtenir des ressources telles que le lait, du fourrage, du bois etc…

Harvest Moon: Un monde à cultiver est très loin d’avoir le même résultat qu’Animal Crossing. La campagne publicitaire qui nous indiquait que son aventure allait être tout aussi fun qu’Animal Crossing ne tient pas sa promesse. Le jeu dispose d’un visuel cartoon en vue isométrique avec des textures baveuses et assez moyennes. Heureusement le jeu se révèle coloré et nous propose d’explorer plusieurs régions qui nous permettent de voyager le temps d’un instant. Un système de point de vie est intégré au jeu et supprime cette dose de Fun que l’on nous a vendu. Cela apporte plutôt une sensation de stress, nous poussant à tout faire rapidement car la journée passe très vite et on peut mourir rapidement si l’on vient à manquer de nourriture. Cependant la mort n’est pas si grave que cela car vous vous réveillerez dans votre maison avec votre santé au maximum pour reprendre vos activités quotidiennes. Nous avons noté que pour les déplacements il est impossible de courir, ce qui rend le gameplay lent quant on sait qu’il faudra faire plusieurs allers-retours entre votre domicile et les zones de ressources. La personnalisation est inexistante et vous n’aurez pas la possibilité d’acheter de nouveaux vêtements ni de faire de housing. Tous ces points nous font dire qu’Harvest Moon n’est pas du tout un Animal Crossing Like mais un mélange de RPG et de jeu de gestion.

Test réalisé par Pierre

Posté le 19 avril 2021 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.