Accueil Jeux-vidéo PS4 IT TAKES TWO – Test PS5

IT TAKES TWO – Test PS5

Posté dans PS4 - PS4 PRO - PS5 Le 8 avril 2021 par Anthony Cocain

Le génial et survolté Josef Fares de chez Hazelight (à qui on doit le très bon A Way Out) nous avait promis du lourd avec son nouveau jeu intitulé It Takes Two. Et on peut dire qu’il ne nous avait pas menti! En effet, ce nouveau jeu, encore une fois jouable uniquement en coop 2 joueurs (online ou local), est un petit bijou. Un jeu riche en émotions et en variété de gameplay. Un réel coup de cœur…

Le jeu commence par une cinématique qui nous présente May et Cody, un couple en pleine séparation… Ils annoncent la nouvelle à leur fille Rose, ce qui va entrainer des choses inattendues… En effet, face à sa grande tristesse, Rose va donner vie à deux de ses poupées représentant ses parents… May et Cody se retrouvent donc miniaturisés, dans leur habitation, l’un fait de laine, l’autre de glaise…

Chacun des joueurs contrôle donc May ou Cody. Ils ont les même aptitudes mais dans chaque niveau chacun aura une capacité spéciale. Ainsi, May pourra user d’une serpe ou d’un pistolet à eau dans le jardin ou Cody pourra rembobiner le temps dans un autre niveau. En tous cas, la capacité de chacun complètera toujours celle de l’autre pour un jeu qui mise sur le Coop du début à la fin et de manière toujours renouvelée.

Forcément, jouer à It Takes Two en couple prend encore plus de sens puisque nos héros doivent, pour retrouver leur apparence, apprendre à s’entendre, s’écouter et idéalement se rabibocher… Mais la tâche est loin d’être gagnée et les excellents dialogues des personnages sont constamment là pour nous faire sentir l’humeur qui règne entre les deux et la progression de leur relation au fil des niveaux…

It Takes Two est très drôle donc mais jouer aussi avec nos émotions, notamment lors des cinématiques qui mettent en scène Rose qui du coup, est esseulée de son côté, face à son chagrin… On la verra donc souvent lors de notre progression, mais celle-ci ne peut ni nous voir ni nous entendre.

Malgré le fait d’être toujours sur la propriété de May et Cody, le jeu nous fait voir du pays avec les différents environnements proposés : le jardin, la chambre de Rose, la cuisine, le sous-sol… mais le jeu va plus loin en proposant des univers imaginaires décuplés issus de tous ces lieux communs. Ainsi, on affrontera une horde de guêpes dans un arbre ou on rencontrera le peuple magique d’une boule à neige. Mention spéciale aussi au niveau relatif au temps avec tout un tas de rouages et de décors grandioses…

Chaque niveau proposera donc à nos personnages d’utiliser différentes armes ou accessoires qui seront forcément adaptés à l’environnement traversé. Ainsi, le gameplay se renouvelle sans cesse et on découvre constamment de nouvelles manières de jouer avec des passages inspirés de jeu de courses ou bien de jeu de baston mais aussi de RPG. Les puzzles, les énigmes, les phases d’action, de plate-forme, les combats de boss, sont toujours très bien ficelés et proposent un renouveau constant, dans un jeu où on aurait pu redouter une certaine redondance…

Cody lance de la sève, May l’enflamme… Cody rembobine le temps, May utilise son clone… May lance de l’eau, Cody se transforme en plante… May utilise un aimant négatif, Cody un aimant positif… Les combinaisons sont toujours intelligentes et originales et l’aspect coopération n’est jamais négligé, restant en permanence, au cœur du jeu.

Le gameplay est donc constamment renouvelé mais en plus de cela on trouve sur le chemin des mini-jeux dans lequel, pour le coup, Cody et May s’affronteront. Des défis facultatifs qui seront dispos ensuite via le menu principal. Notez cependant que le jeu ne propose aucun système de scores ou de bonus. Ne cherchez donc pas à débloquer des choses sur votre chemin. Il n’y aucune pièces ou étoiles à collectionner…

Main dans la main, on évolue dans It Takes Two sans ennui avec toujours cette envie d’avancer et de découvrir des nouveaux lieux, d’autant plus que la réalisation est fort sympathique. Par contre, n’attendez pas un challenge corsé, le jeu est plutôt facile. Même si on peut mourir souvent en tombant dans le vide ou face à un ennemi, on réapparait toujours non loin de l’action (même si on meurt tous les deux).

En couple ou même entre amis (nous on a joué en mode père/fils), It Takes Two est un bijou vidéoludique qui sublime la coopération. Josef Fares et Hazelight semblent d’ailleurs devenir les maitres du genre et ceux qui aiment le jeu video en multi local (souvent délaissé par les développeurs) y trouveront largement leur compte. Une pépite à bien des égards…

Posté le 8 avril 2021 | Laisser un commentaire
Posté dans PS4 - PS4 PRO - PS5 | Tags : , , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.