Accueil Jeux-vidéo PS4 RESIDENT EVIL 8 VILLAGE – Test PS4/PS5

RESIDENT EVIL 8 VILLAGE – Test PS4/PS5

Posté dans PS4 - PS4 PRO - PS5 Le 10 mai 2021 par Anthony Cocain

La saga Resident Evil est passée par plein de stades et de genres différents, du survival-horror type s’inspirant des Français d’Infogrames et de leur Alone in the dark et leurs plans fixes, au jeu uniquement action en passant par le rail shooter. En 2017 Capcom fait le pari de revenir au genre qui a fait la renommée de la saga : La Peur et un changement de gameplay : Le FPS ! Ce fut un vrai succès grâce à des ventes à plus de 8.5 millions d’exemplaires. Il est bien normal que ce Resident Evil : Village continue l’arc narratif d’Ethan Winter…

Retour en ENFER ?

3 ans après les événements de la maison des Bakers qui vont encore faire des cauchemars à Ethan et à sa femme Mia, le couple à déménagé en Europe de l’Est dans une vie posée et en famille…. jusqu’au jour ou la vie bascule (encore une fois). Rose, la fille d’Ethan se fait enlever par un groupe d’illuminés vivant dans un mystérieux village. Comme dans la plupart des épisodes de la saga, vous allez être confrontés aux monstres assez rapidement, et votre réactivité à l’attaque et à vous protéger sera primordiale. Le gameplay est plus orienté action que RE 7. Il va falloir bien observer votre environnement (explosifs, sacs de farine qui permettront de déstabiliser vos ennemis ou se barricader dans des endroits clos pour ralentir les ennemis).

Un Resident Evil 4 bis ?

Les connaisseurs reconnaîtront des mécaniques utilisées à l’époque dans Resident Evil 4. Et ce n’est pas le seul clin d’œil à l’épisode phare. Un marchand est de retour pour vous proposer des armes, munitions, plans pour créer vous-même et même des recettes de cuisine digne de TOP CHEF pour améliorer votre énergie, être plus rapide, etc. Et puis il y a la fameuse valise qui vous servira d’inventaire, sa gestion ayant été revue pour éviter de faire peur au grand public… les herbes, poudre ne prendront pas de place !

Du loot, de l’exploration et du loot !

L’exploration est très importante dans le titre, et vous allez trouver énormément de caisses avec des munitions, de l’argent. Chaque ennemi une fois abattu laissera derrière lui de quoi recharger vos batteries et vos armes quitte à vouloir en cas de pénuries plus d’ennemis. Une volonté de rendre encore une fois, un épisode plus orienté grand public. En parlant des ennemis, on apprécie un bestiaire plus étoffé, passant de « zombies » squelettiques aux lycans, un ogre ou d’autres monstres plus diversifiés que l’épisode 7. Une bonne chose mais le plan d’attaque reste le même, viser la tête! Les différents BOSS sont variés dans la façon de se débarrasser d’eux, mêlant fusillades et casse-têtes, les antagonistes sont aussi différents que charismatiques.

Une ambiance unique

Changement de pays signifie également changement d’ambiance. Après la moisissure et l’ambiance malsaine du Bayou place à un univers gothique, le mélange parfait entre le fantastique et l’horreur. Si vous avez aimé des films tels que Dracula de Coppola, vous serez émerveillé par la beauté du niveau du château, de son jeu de lumière (sublimé sur PS5 avec le Ray Tracing). Les décors extérieurs ne seront pas en reste où un vrai travail a été effectué.

La mise en scène, la direction artistique, l’histoire sont toujours au top même si le jeu ne fait pas vraiment toujours peur (sauf sur un seul moment où vous vous retrouverez sans arme). Il y a toujours une petite pression sur les ennemis et la fameuse Lady Dimitrescu qui peut apparaître dans le château tel votre Nemesis.

Que vous soyez sur PC, New-Gen, Old-Gen, le jeu est vraiment beau, même sur PS4 ou Xbox One, les expressions des visages sont expressifs et les décors très détaillés hormis certains éléments du décor qui peuvent mettre du temps à s’afficher.

Et la nouveauté alors ?

L’ambiance et la mise en scène sont efficaces et les cinématique prenantes avec des antagonistes charismatiques à souhait. La où on peut vraiment être déçu du titre, c’est par la quasi-inexistence d’améliorations et c’est bien dommage. Les mécaniques du style FPS sont classiques et ne révolutionnent rien au style et à la licence. Nous avons les éléments types : des méchants qui nous poursuivent, la fameuse séquence où le personnage perd ses armes et doit se cacher contre un monstre difforme. Face à ça, l’ambiance magistrale du titre fait oublier ce classicisme.

LES +

. L’ambiance unique dans la saga
. Le plus beau jeu de la saga
. Le bestiaire étoffé
. Une mise en scène très efficace
. La variété des décors et un espace plus ouvert
. Du bon contenu (armes, amélioration des armes, santé, etc.)

LES –

. Pas de VR
. Certaines invraisemblances
. Certaines phases trop orientées action

Si vous avez aimé Resident Evil 7, vous allez aimer ce nouvel opus. Ce Village en reprend la structure. Ici, ne pensez pas Survival Horror mais plutôt FPS Horrifique. Mais attention, il y a vraiment une séquence qui augmentera votre rythme cardiaque! Même si cet épisode prend plein d’éléments dans les autres épisodes de la saga, il arrive à se démarquer grâce à son ambiance, chaque cinématique étant un bijou de mise en scène et un casting charismatique, sans oublier un doublage Français de qualité que vous avez déjà entendu plus d’une fois, ajoute à l’ensemble. Donc sans révolutionner le genre, cet épisode est une nette réussite et si vous êtes adepte de l’univers vampirique et des lycans, il risquere bien de vous scotcher!

Test réalisé par Aurélien

Posté le 10 mai 2021 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.