Accueil Jeux-vidéo PS4 LITTLE HOPE – Test PS4

LITTLE HOPE – Test PS4

Posté dans PS4 Le 14 novembre 2020 par Anthony Cocain

Les anglais de Supermassive Games nous font frissonner depuis 2015 avec l’excellente surprise Until Dawn et son casting impressionnant avec un certain Rami Malek (Freddy Mercury dans Bohemian Rapsody) qui y jouait un rôle clé. Depuis un an ils ont eu l’idée de faire une anthologie Dark Pictures avec des jeux épisodiques différents les uns des autres. Après un Man of Medan pas très innovant se situant dans le Pacifique, que vaut ce Little Hope et son histoire se situant dans la Nouvelle-Angleterre ?

J’ai déjà vu ta tête… !

Pour ne rien gâcher au plaisir du jeu, je vais être très flou sur l’histoire afin que vous soyez à 100% surpris par les événements qui vont se passer dans Little Hope.

Il faut savoir que le jeu va se déroule sur trois temporalités différentes, le 17ème siècle et sa chasse aux sorcières, les années 70 et la dernière se passant de nos jours.

Mais c’est aujourd’hui qui nous intéresse où le titre plante son décor dans la Nouvelle-Angleterre. 1 professeur et ses 5 étudiants reviennent d’une sortie scolaire en bus, ce dernier se voit être détourné et va avoir un accident, nos 5 amis, encore sous le choc décident de chercher de l’aide avec un brouillard rappelant Silent Hill ou encore The Fog de Stephen King.

Ce n’est pas un peu cliché ?

Alors comme d’habitude, les personnages restent clichés, véritable souhait des développeurs et rendre hommage aux films d’horreur des années 90 ou simple coïncidence ?

Vous allez avoir dans votre équipe, le professeur qui ne contrôle pas réellement la situation, le mec musclé sûr de lui, l’adolescente pas sûr d’elle, le femme d’âge mûre et un ados assez discret plus courageux qu’il n’y paraît joué par Will Poulter ( Black Mirror, Detroit…).

Vous allez suivre les histoires de ce groupe, et les faire survivre quoi qu’il en coûte. On regrettera au niveau de l’ambiance et le souhait de faire peur d’utiliser de façon trop régulière les « Jump Scare » pour nous effrayer, diminuer de moitié aurait suffi et au bout d’un moment, on s’attend à ce type de technique pour faire peur aux joueurs qui est moyennement réussi…

C’est mon Choix !

Pour les personnes ne connaissant pas le style du jeu, il s’agit d’un film interactif où chacun de vos choix de dialogues et d’actions auront un impact sur les futurs éléments du jeu et sur sa fin. Ici, Supermassive Games ne réinvente absolument rien, on reste sur les choix de réponses, les QTE ou vous devez appuyer sur le bouton demander au bon moment.

Comme dit plusieurs fois dans ce test, chaque choix a des conséquences sur la fin, et bien, au final, il y a un message presque faux, ici certes si vous voulez voir toutes les séquences, il faudra faire le jeu plusieurs fois, mais au fond, la fin du jeu restera la même que vous ayez les 5 survivants ou 1 seul, seul les séquences durant tout le jeu vont changer, c’est un peu dommage, il y a cette frustration de ne pas changer la fin malgré tous nos choix.

Tu joues avec MOI ?

La particularité de ce type de jeu, qui, à la base est pensé pour être joué seul, vient s’ajouter un mode multijoueurs, il y a la « soirée TV » pour profiter du jeu entre 2 à 5 jours sur une même console, et il y a l’Histoire partagée, jouable à deux joueurs, pour faire l’aventure avec des personnages différents.

LES +

Le système de l’Anthologie, nous emmenant à une autre histoire

Les trois temporalités

Une MAJ des QTE

Les modes Multis

La pression lors des QTE

LES –

Quelques failles au niveau de l’animation faciale

L’illusion de choix pour une même finalité…

Soyons clair, net et précis, ce nouvel épisode de l’anthologie Dark Picture n’invente rien de nouveau, le studio garde la même recette en ajoutant quelques légères améliorations mais sans transcender. La où le jeu réussit, c’est sur son histoire, son ambiance et le fait de voyager sur plusieurs périodes, un titre plaisant à jouer pouvant mettre sous pression, malheureusement graphiquement ça reste plutôt beau surtout durant les cinématiques.

Et mention spéciale à la VF qui reste de très bonne augure grâce à Dorothée Pousseo (Harley Queen, les sœurs OLSEN) et Benoît ALLEMANE (Morgane FREEMAN). On regrettera juste à 3 reprises un bug où le jeu se met en anglais. C’est très rapide mais cela sort le joueur du jeu.

Un jeu à réserver aux fans du genre narratif et aux passionnés de films d’horreur. Espérons que le nouvel épisode cross-gen verra une réelle amélioration, un jeu classique, prenant mais efficace.

Test réalisé par Aurélien

Posté le 14 novembre 2020 | Laisser un commentaire
Posté dans PS4 | Tags : ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.