Accueil Jeux-vidéo PC URBAN RIVALS : Un jeu phénomène…

URBAN RIVALS : Un jeu phénomène…

Posté dans PC Le 18 octobre 2011 par Anthony Cocain
Création de buzz

Urban Rivals est un jeu multijoueur online jouable sur le web. Il est gratuit et comporte plus de 200 personnages à découvrir, collectionner et faire évoluer pour combattre en direct d’autres joueurs dans le monde entier. Les affrontements se déroulent par tours et utilisent les points d’attaque ou de défense de chaque carte. C’est avec ce concept que le jeu a passé la barre des 18 millions d’inscrits dans le monde entier pour un succès total dans différents pays : USA, France, Allemagne, Espagne…

Développé par la société française Boostr (cocoricoooo!), le jeu a les atouts pour toucher le plus grands nombres avec la disponibilité de 13 langues dans le jeu et son accès multiplateformes : site www.urban-rivals.com, Facebook et iPhone

Urban Rivals sait séduire également pas son approche graphique très BD qui séduit les 12-35 ans. Il faut dire qu’avec 700 personnages répartus en 22 clans, il y a de quoi s’amuser graphiquement! (d’ailleurs, vous pouvez voir la BD Urban Rivals ici : Bande-Dessinée )

Depuis cet été, un mode solo est dispo avec un grand soin apporté à l’IA des adversaires, un point essentiel pour ce type de mode.

Pour résumer, Urban Rivals est un univers riche et addictif pour un accès facile par le web. Son système de cartes permet à la fois de jouer les collectionneur et les gamers assoiffés de victoire. On trouve même des figurines collector du jeu comme le Kolos.

Posté le 18 octobre 2011 | Laisser un commentaire
Posté dans PC | Tags : , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.