Accueil Jeux-vidéo HELHEIM HASSLE – Test Xbox One

HELHEIM HASSLE – Test Xbox One

Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One Le 19 août 2020 par Anthony Cocain

Depuis un peu moins de 10 ans, les Vikings ont la cote au cinéma, à la TV et également en jeux vidéo (la série Viking, Thor du MCU, God of War et prochainement Assassin’s Creed Valhalla). Histoire d’attendre la sortie du titre d’Ubisoft, nous allons flirter avec les dieux nordiques avec un zeste de fun dans Helheim Hassle.

Ce sont les norvégiens du studio Perfectly Paranormal, auteurs du très bizarre et drôle Manual Samuel qui reviennent avec un jeu de plate-forme/casse-tête en reprenant l’univers des Vikings (SURPRISE !!) où vous incarnez Bjorn qui a eu quelques soucis.

ENCORE DES VIKINGS ?

Comme dit en introduction, il s’agit encore de l’histoire des vikings qui sont bien vus en ce moment, sauf qu’ici, c’est une histoire fun et barrée. Vous y incarnez Bjorn (prénom que les fans de la série Vikings connaissent), pendant une bataille contre des géants, au lieu d’aller au combat, le jeune viking de 14 ans fuit et va tomber, puis mourir. Le garçon va aller au Valhalla, le paradis pour les Vikings.

Des siècles plus tard, Pesto, un personnage ressemblant étrangement à la mort va ramener Bjorn du Valhalla pour le faire rentrer au Helheim (l’enfer), c’est là que votre aventure va réellement commencer.

ON DEVIENT MEMBRE COMMENT ?

Là où le jeu marque sa différence, c’est pour résoudre les énigmes, suite à votre mort au début du jeu, vos membres sont éparpillés un peu partout au niveau de votre chute.

Pour atteindre tel ou tel objectif, vous allez pouvoir vous séparer de vos bras, même de votre tête. Par exemple pour atteindre une manivelle inaccessible, vous aurez la possibilité de jeter tel un javelot pour actionner le mécanisme. C’est fun, c’est gore et la direction artistique l’assume complètement.

Le fait de se séparer de ses membres est un excellent moyen au joueur de se creuser les méninges pour accomplir les différentes quêtes. Au cours de votre aventure, vous allez devoir explorer les 14 niveaux au cours de 70 quêtes aussi barrés les unes que les autres.

Mais, rassurez-vous, si vous êtes un peu paumé avec la gestion de démembrement, un schéma de la croix directionnelle est disponible sur le côté de votre écran pour bien choisir si vous allez vous séparer de votre bras, de votre jambe ou de votre tête pour atteindre tel objectif. Car oui vous pouvez accéder à des zones restreintes en vous séparant de chacun de vos membres.

L’enfer, un univers impitoyable ?

Vous êtes immortel, le jeu n’est pas un plate-former comme les autres, il va falloir bien réfléchir à la façon de résoudre les énigmes, votre tête, vos bras et vos jambes vous aideront plus que vous ne le penser. SI vous vous attendiez à un jeu de plate-forme classique vous serez forcément déçu, il y a énormément d’énigmes qui vont vous arracher les cheveux.

La carte, en plus, est assez imposante, et vous allez devoir revenir de temps en temps en arrière pour parler à un personnage en particulier, rassurez-vous, contrairement à un certain « Carrion » ici vous avez une carte pour vous repérer et une possibilité de prendre le Taxi de l’enfer pour aller à certains endroits clés, un élément bien pratique qui vous fera gagner du temps.

DU FUN, DU GORE & DU CARTOON

Comme énoncé plus haut, la direction artistique est assez particulière, le doublage uniquement en anglais est de très bonne qualité grâce aux 24 acteurs qui doublent plus de 80 personnages que vous allez rencontrer tout au long de l’aventure.

Les différents clins d’œil à la religion nordique sont légers, et même si vous n’avez pas suivis toutes les séries dédiées aux Vikings vous ne serez pas perdus vu que tout est expliqué simplement aux joueurs qui se lanceront dans cette aventure.

LE RYTHME DANS TOUT CA ?

Le jeu utilise des bases simples qui ont été repris des centaines de fois, mais grâce à son humour, son style graphique et sa façon unique de résoudre les énigmes donne envie au joueur d’aller au bout de l’aventure même si dans certains moments, il faut se creuser les méninges.

Puis contrairement aux autres jeux de plate-forme, il y a énormément d’interactivités avec les différents personnages. Ce sont eux qui vont donneront les objectifs principaux et secondaire. Puis le lien qu’il y a entre Bjorn et Pedro ressemble à un Buddy-Movie où chacun des protagonistes vont enchainer les vannes ce qui va dynamiser toute votre aventure.

LES +

L’humour du jeu

La Direction Artistique Cartoon & adulte

Le grand nombre de personnages

Le gameplay original grâce aux démembrements

Une durée de vie honorable pour un plate-former

LES –

Certaines énigmes très dures

Un peu répétitif

Malgré son aspect cartoon et son design enfantin, Helheim Hassle n’est pas a laissé entre toutes les mains, donc inutile de l’offrir à votre enfant de 7 ans et demi pour lui changer de Fortnite. Ce plate-former est une vraie réussite : son ambiance, ses références à la culture viking et son humour s’associent parfaitement pour tenir en haleine le joueur.

Et de plus, chaque personnage même minimes ont chacun une vraie personnalité. Si vous n’en n’avez pas marre des Vikings, que vous aimez les casse-tête et que vous avez une dizaine d’heures devant vous : Halheim Hassle est le jeu pour vous.

Disponible sur PC, Xbox One, PS4 & Switch depuis le 18 août 2020.

Test réalisé par Aurélien

Posté le 19 août 2020 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One | Tags : , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.