Accueil Jeux-vidéo Autres MAX PAYNE 3 – Test PlayStation 3

MAX PAYNE 3 – Test PlayStation 3

Posté dans Autres Le 30 mai 2012 par Anthony Cocain

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shoot

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shootIl y a plus de 10 ans, un certain Max Payne révolutionnait le jeu de shoot/action à la troisième personne avec le fameux Bullet Time (ralenti qui permet de mieux viser ses adversaires et avec style s’il vous plait…). Après un deuxième opus plutôt bon en 2003, on ne pensait plus revoir ce flic malheureux voir dépressif… Mais c’était sans compter sur Rockstar Games (GTA, Red Dead Redemption…) qui nous a sorti ce mois-ci un Max Payne 3 complètement adapté aux technologies actuelles tout cela sans renier le concept même du Max Payne originel…

Toujours au fond du gouffre (plus que jamais…), Max Payne est donc de retour, avec un peu plus de bouteille aussi (dans tous les sens du terme…). Il faut dire que Max a perdu sa famille et il n’en se remettra pas. On le suit dans cet opus à Sao Paulo et notamment dans les Favelas pour une descente aux enfers (une de plus) à la recherche de la protégée Fabiana Branco. Max tente de survivre en jouant les gardes du corps mais sans oublier de boire un coup de temps en temps. Tout cela nous est narré de bien belle manière avec la voix (originale sous-titrée) de Max et des effets graphiques illustrant l’état imbibé de notre “héros”. Aussi, la série garde un aspect comics par son découpage dans les cinématiques et l’incrustation de mots ou de bribes de phrases clés.

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shoot

Avec une excellente réalisation que ce soit dans les environnements, dans les effets pyrotechniques, de lumières ou les mouvements de Max, le jeu est fort séduisant à l’oeil et à l’utilisation. Mais malgré cette “mise à jour” technologique, Max Payne 3 reste sur un gameplay assez old-school basé principalement sur le shoot et le fameux Bullet Time (inévitable ici). Le jeu du coup perd un peu en liberté avec une progression très scriptée et souvent cloisonnée. Quoiqu’il en soit, l’aspect shoot est un pur bonheur et le Bullet Time est magnifiquement retranscrit. Tout est basé là dessus et on ne s’en lasse pas du début à la fin du jeu. On pourra donc actionner ce ralenti pour du shoot statique ou bien l’actionner en mouvement (Max se jette alors au sol). Ces ralentis s’activeront également lorsqu’un ennemi nous aura touché de manière presque fatale : on a ainsi quelques secondes pour lui rendre la monnaie de sa pièce afin de survivre. On reste donc souvent loin de l’ennemi mais si le corps à corps s’installe Max pourra désarmer son adversaire à grand coup de lattes pour le finir avec une balle dans la tête!

Pas de plate-forme à la Uncharted ici même si la progression y fait penser quelques fois. On aura juste à faire grimper le gars Max de temps en temps sur des caisses ou par dessus des murs. Par contre, des actions plus spectaculaires auront lieu de manière automatique après une cinématique pour par exemple voir Max pendu par une main à une chaine pour tirer sur tout ce qui bouge via un Bullet Time ou bien faire de même après avoir sauté d’un toit. Toujours classe!

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shoot

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shoot

max payne,rockstar,playstation,ps3,bullet time,shoot

En ce qui concerne l’arsenal cela reste assez classique allant du simple pistolet automatique au fusil sniper en passant par un fusil à pompe ou diverses mitraillettes. Rassurez-vous on pourra toujours se la jouer avec un flingue dans chaque main en sachant que uniquement 2 armes peuvent être stockées. Les munitions se trouvent assez facilement sur le corps des victimes et en ce qui concerne la santé comme d’hab, on trouvera des médocs par-ci par-là. On pourra ensuite les activer en fonction de la petite silhouette en bas d’écran qui se remplie de sang avec les coups reçus.

Max Payne 3 est donc finalement assez classique et dirigiste mais sa réalisation, son dépaysement et son ambiance si réussis on ne peut qu’adhérer et on parcourt avec grand plaisir les 14 chapitres (10h de jeu environ) du jeu. Les missions s’enchainent avec quelques flash-backs et on trouvera Max dans différentes situations et différents aspects (avec ou sans cheveux notamment…). Sachez que différents niveaux de difficultés sont disponibles basés surtout sur l’aide à la visée (totale, partielle ou sans).

Une fois le mode Histoire terminé, un mode Arcade permet de rejouer les missions pour faire péter les scores. Mais le plus intéréssant ici est sans doute le mode multtijoueurs qui permet de jouer du Bullet Time en ligne! Du jamais vu. Bien sur pour être raccord niveau timing celui subira le Bullet Time aura également un ralenti lui permettant de se défendre… Je n’ai pas encore pleinement explorer ce mode mais il est plein de surprises à mon avis et promet des joutes assez spectaculaires. On y trouve notamment un mode Gang Wars avec des équipes de 8 ou bien un mode survie jouable en coopération (Max et Raul).

Le retour de Max Payne est une pleine réussite et on n’en doutait pas avec Rockstar Games. L’éditeur a pris le parti d’axer son jeu sur le concept de Max Payne et son Bullet Time au détriment d’innovation mais  ce jeu d’action est certainement le plus classe et le plus spectaculaire de ce début d’année. C’est un plaisir de retrouver Max Payne et son univers si sombre dans de telles conditions…

Posté le 30 mai 2012 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.