Accueil Jeux-vidéo Autres KINECT JOY RIDE – Test Xbox 360

KINECT JOY RIDE – Test Xbox 360

Posté dans Autres Le 12 janvier 2010 par Anthony Cocain

joy-ride-xbox-3.jpg

jaquette-kinect-joy-ride.jpgCombien de fois a-t-on vu des enfants jouer à un jeu de voiture en tournant la manette de gauche à droite alors que la détection de mouvement n’existait pas? La Wii les a contenté ensuite avec des volants adaptés à leurs mains et qu’ils pouvaient désormais tourner dans tous les sens. Dorénavant, avec Kinect, plus besoin de volant, d’accessoire, seules vos mains symbolise la direction. Prenez donc votre volant invisible pour vous lancer dans les courses déjantées de Kinect Joy Ride!

Je l’ai constaté samedi à ma Kinect Party, les enfants entrent vite dans le jeu avec ce système même si parfois ils se retrouvent avec un volant d’autobus. C’est peut-être le soucis de Joy Ride. Si le Kinect reconnait en général bien toutes les parties de notre corps, distinguer le mouvements de nos mains de manière précise est sans doute plus délicat. Et on le remarque rapidement en y jouant. La fidèlité de nos mouvements n’est malheureusement pas toujours bien retranscrite dans le jeu. On se retrouve même parfois à voir notre voiture tourner à gauche alors qu’on tourne à droite… plutôt embêtant et même frustrant…

kinect-joy-ride-2.jpg

kinect-joy-ride-3.jpg

Postcard(35).jpg

Pourtant, le jeu est fun! Il vous permet de diriger votre avatar dans des courses funs, rapides et colorées dans différents environnements avec des courses, des modes cascades ou de démolitions dans des arènes. On peut gagner des voitures, les repeindres, etc.. un bon défouloire jouable à 2 également qui plus est! Une fois en course on dirige donc le mouvement de notre voiture sans se soucier de l’accélération. En fonction d’une jauge on peu user d’un Turbo qu’on actionne de cette manière : on le charge en ramenant les mains vers soi et on l’actionne en lançant ses mains vers l’avant. Le résultat est plutôt amusant. Avec les nombreux sauts possibles on peut également faire quelques cascades pour gagner des points. Ces cascades sont limitées et se déclenche en se penchant vers l’avant ou en pivotant sur un côté par exemple. Un des modes de jeu permet d’utiliser des bonus comme dans un Mario Kart. Ce principe est forcément plus amusant mais les bonus se déclenche en balançant un bras sur le côté. Pas facile de garder le contrôle dans ces conditions.

Techniquement, Joy Ride n’a pas à rougir avec des graphismes simples mais riches, fins et colorés. L’ambiance globale est plutôt dynamique avec de la musique entrainantes et des bruitages à tout va.

Au final, on se fit que Kinect apporte un gameplay innovant dans ce jeu de course auto mais montre aussi ses limites notamment dans la multiplication des action (bonus à actionner… accélération absente…). Si au moins la précision avait été de la partie, Joy Ride aurait été un excellent jeu défouloire pour petits et grands. Mais ce problème de justesse ternit pas mal l’expérience et c’est bien dommage…

Posté le 12 janvier 2010 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.