Accueil Jeux-vidéo Autres INTERVIEW d’un GLOBE-COOKER…

INTERVIEW d’un GLOBE-COOKER…

Posté dans Autres Le 22 novembre 2011 par Anthony Cocain

910132582

Tous les dimanche après-midi sur Canal Plus est diffusée l’émission documentaire Les Nouveaux Explorateurs. A chaque fois, un reporter différent nous fait par de son périple dans un pays du globe autour de son thème : certains sont spécialisés dans le système D, d’autre dans l’art ou bien la gastronomie. Personnellement, c’est ce dernier que je préfère. En effet, Fred Chesneau est le Globe-Cooker, celui qui va aller dans un pays pour y découvrir la gastronomie locale ou plutôt le quotidien des habitants, que mangent-il chaque jour? Comment préparent-ils leurs repas. Cuisinier dans l’âme, Fred Chesneau va participer à leur vie, les aider à récolter leurs aliments et les cuisiner ensuite toujours avec un enthousiasme qui fait plaisir à voir.

Alors qu’il y a vingt ans, la cuisine à la TV semblait ringarde, désormais depuis les Jamie Oliver et autres Cyril Lignac, on peut dire que la cuisine à la TV c’est branché. Mais au-delà de la médiatisation des Chefs étoilés ou les reality-show culinaires, Fred Chesneau nous propose une émission hors des sentiers battus pour un réel dépaysement qui, en plus, donne souvent l’eau à la bouche (même s’il se cuisine dans certains pays des choses étranges parfois…).

C’est le dimanche 8 janvier que nous auront la chance de voir un nouvel épisode du GLobe-Cooker avec une virée au Cambodge. Dans cette émission réalisée par Stéphane Carrel, Fred compte bien nous montrer que le Cambodge ne se limite pas aux temples d’Angkor ou au génocide de Pol Pot. Il compte bien démontrer aussi que le Cambodge a sa propre cuisine et qu’il ne faut pas généraliser sur une gastronomie Thaïlandaise ou Vietnamienne. Notre Globe-Cooker va donc arpenter les routes Cambodgiennes pour ramasser du poivre, travailler dans une ferme, chasser l’araignée ou faire le commis de cuisine pour un mariage. Tout un programme!

J’ai eu la chance de pouvoir interviewer Fred Chesneau cette semaine avant qu’il ne parte pour une nouvelle escapade à l’autre bout du monde…

InsertCoin : Bonjour Fred. Je suppose que vous êtes prêt à repartir à travers le monde. Quelle est votre prochaine destination?
Fred Chesneau : Les Philippines… Le seul pays d’Asie catholique : le meilleur prétexte pour aller voir d’un peu près ce que mange et cuisine ce peuple à Noël !

IC : Cela fait plus de 8 ans maintenant que vous partez à la recherche des secrets culinaires à travers le monde. Est-il désormais difficile de trouver une nouvelle destination?
FC : Non, parce que même les pays les moins réputés pour leur gastronomie restent une sujet d’exploration. La “bouffe” reste le dénominateur commun de tous les pays : une mère de famille qu’elle soit malgache, chinoise ou libanaise devra toujours répondre cette sempiternelle question : que vais-je donner à manger à mes enfants ? A partir de là, j’ai toute légitimité à pousser le bouchon un peu plus loin et à y prendre du plaisir…

IC : Pensez-vous un jour faire le Globe-Cooker dans nos régions françaises?
FC : Ce n’est pas d’actualité, même si je reconnais qu’en France l’aventure culinaire est au coin de la rue.

IC : Par votre amour de la cuisine vous transmettez beaucoup de joie et d’enthousiasme. Ne pensez-vous pas que la cuisine française (et nos Chefs en particulier) en manque un peu?
FC : Au contraire, je suis convaincu que nos chefs ont comme perpétuelle obsession de transmettre du bonheur, avec cette contrainte de toujours innover, surprendre, s’adapter, tout en conservant leur passion. La réflexion, voire la préoccupation, des chefs prend donc naturellement le dessus sur la démonstration. Je n’en suis que d’autant plus respectueux.

IC : D’ailleurs, pensez-vous un jour monter votre propre restaurant (en France ou ailleurs) où est-ce que la cuisine pour vous est plutôt un partage qui s’improvise n’importe où comme votre concept de Cook-Dating?
FC : Ca fait 9 ans que je m’occupe de mon école de cuisine (sûrement la plus petite de Paris, mais pas la moins chaleureuse !). Chaque soir (du mardi au vendredi), lorsque je suis en France, je partage ma passion avec mes élèves. Et là, pas de place à l’improvisation : une entrée, un plat, un dessert en moins de 2 heures… “On envoie le bois” comme on dit. Certes, la dégustation qui suit autour d’une jolie table est plus propice au free style…

IC : A la vue de vos découvertes culinaires depuis plusieurs années on peut dire que vous n’avez pas peur de goûter à tout. Quel est la chose la plus surprenante que vous avez mangé et dans quel pays?
FC : La chauve-souris au Vanuatu : pas tant pour le goût car c’est délicieux, mais plus pour la façon de chasser ces croquignolets mammifères inoffensifs… Tendre un filin tendu entre 2 immenses arbres fruitiers (des hameçons de pêche sont répartis sur toute la longueur), puis attendre que la chauve-souris se prenne les ailes sur le filin. Une agonie terrible et une mise à mort au petit matin…

IC : Pour finir : un plat de prédilection?
FC : Thom Ka Khai , la fameuse soupe thaïe de poulet au galanga et à la citronnelle. Je n’arrive pas à m’en lasser et elle a le don de me transporter illico en Thaïlande. Ma madeleine en quelque sorte…

Merci Fred et à bientôt!

Pour finir, ci-dessous un extrait de son escapade au Japon. Plus d’infos sur le Globe-Cooker : www.canalplus.frlesnouveauxexplorateurs.blog.canalplus.fr

Posté le 22 novembre 2011 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.