Accueil Jeux-vidéo Autres DEAD SPACE 2 – Test PS3

DEAD SPACE 2 – Test PS3

Posté dans Autres Le 17 mars 2011 par Anthony Cocain

dead,space,ea,visceral,survival,horror,necromorphes

dead,space,ea,visceral,survival,horror,necromorphesJe ne suis pas grand amateur de survival horror et le premier Dead Space ne m’avait pas vraiment emballé malgré ses qualités certaines. Sorti en début d’année, Dead Space 2 m’a réconcilié avec le genre car la série s’oriente vers une aventure plus consistante, plus ouverte, plus variée… peut-être moins survival aussi… mais toujours terrifiante. Après, chacun y trouvera son compte.

On retrouve donc le fameux Isaac Clarke semble à Ishimura, une station de la Méduse, en orbite autour de Saturne. Rescapé miraculeux ce héros maudit est toujours possédé par des visions de sa femme disparue. Mais surtout, il va encore devoir affronter les Nécromorphes qui contamine la station… Avec le peu d’humains qu’il reste, il va tenter, une nouvelle fois, de contrer ce mal abominable… Même si le développeur Visceral Games a accentué l’action sur le rapport humain et certaines rencontres dans le jeu, on en reste pas moins très esseulé et livré à soi-même dans le jeu et c’est d’ailleurs bien cela le principe et le but recherché. Encore une fois, vous allez avoir peur du noir…

dead,space,ea,visceral,survival,horror,necromorphes

dead,space,ea,visceral,survival,horror,necromorphes

dead,space,ea,visceral,survival,horror,necromorphes

Dead Space 2 propose tout d’abord un environnement un peu plus ouvert et surtout plus varié que le premier opus. Mais, rassurez-vous (ou pas), vous vous retrouverez souvent dans des couloirs étroits, des endroits sombres et clos… Mais pour respirer un peu (ou pas!), on pourra traverser certains endroits plus vastes, voir par les vitres le magnifique “paysage” spatial étoilée et quelques rayons d’un soleil lointain… woa c’est bo… Du coup, le jeu passe de certaines phases d’exploration à des phases d’actions soudaines. Le rythme est haletant, bien vu, oscillant entre angoisse, sursauts, calme et fuite… Le début du jeu sera une sorte de lente fuite en camisole (si si…) en évitant les Nécromorphes… ensuite, on aura vite accès à notre célèbre “armure” et l’armement qui va bien pour faire quelques shoots… plus tard on fera de l’apesanteur à grande vitesse à travers les wagons d’un train en shootant tout ce qui bouge…  Sachez même qu’une sortie dans l’espace est prévue! L’action est mise en scène à la perfection dans Dead Space 2 et on a pas le temps de s’ennuyer croyez-moi. Niveau arsenal, en plus de l’inévitable Cutter Plasma, on aura rapidement accès à des armes différentes comme le Lance-javelot, le Fusil chercheur ou le Détonateur. Comme dans Star Wars on pourra faire léviter objets et ennemis pour gagner du temps. On pourra aussi faire exploser des bonbonnes à distance, bien utile contre les monstres plus coriaces… Niveau bestiaire d’ailleurs on aura de la variété encore avec des monstres plus ou moins rapides, plus ou moins costauds et certaines espèces évoluant en hordes comme par exemple des “Baby” Nécromorphes pour le moins collants et terrifiants…

Dans Dead Space 2, les munitions sont loin d’être infinies. Pour survivre, il faut donc récupére des points de force pour agrémenter son équipement, acheter des munitions, faire évoluer son armure, etc.. Mais les points de mise à niveau ne se trouvent pas à chaque coin de couloir, ça serait trop fastoche… En parlant de facilité, sachez que même en mode normal, Dead Space 2 en propose peu et reste un bon challenge videoludique. Il existe pourtant plusieurs modes plus difficiles réservés aux hardcore gamers. Il leur faudra beaucoup de réflexes et de sang froid pour s’en sortir à ce niveau là… Moi, le mode normal me suffit bien!
En plus d’une aventure assez longue avec une variété dans les actions et une réalisation exemplaire, Dead Space 2 propose un mode multijoueurs en ligne sur quelques maps. On y incarne soit un ingénieur (en groupe), soit un Nécromorphes! En incarnant un ingénieur on aura quelques défis à réussir (détruire tel chose, récupérer tel truc) tandis qu’en incarnant un Nécromorphes il faudra juste exterminer tout humain qui traine dans la map… gnark gnark (un plaisir de jouer les Vomisseur non?). Certainement voué à être amélioré à coups de DLC payants, le multi de Dead Space 2 n’est pas mauvais avec un concept idéal. Reste à la garnir un peu…

Si certains puristes du survival horror verront en Dead Space 2 un manque d’angoisse pour un trop plein d’aventure, tous les autres seront forcément comblé par cet opus orchestré de manière magistrale. A condition d’aimer le genre bien sur, le jeu offre de nombreuses variétés de gameplay dans des environnements plus changeant, un bestiaire évolué et qui se renouvelle tout cela avec une réalisation graphique top niveau. Sur le fond comme sur la forme Dead Space 2 confirme l’ascension d’une série qui n’a pas finie de nous faire sursauter…

Posté le 17 mars 2011 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.