Accueil Jeux-vidéo Autres DEAD OR ALIVE 5 – Test Xbox 360

DEAD OR ALIVE 5 – Test Xbox 360

Posté dans Autres Le 10 février 2012 par Anthony Cocain

35468435

902636861Même si ce n’est pas forcément le jeu de baston le plus connu de tous, on ne peut pas être passé à côté de la saga Dead or Alive et ses combattantes aux formes généreuses… Oui messieurs, Dead or Alive 5 est arrivé la semaine dernière et son retour sur consoles HD est fracassant…

Depuis près de 15 ans déjà, le studio Team Ninja mise sur la plastique de ses combattantes (et quelques combattants…) pour proposer un jeu de baston des plus sexy. Mais ce n’est pas que de la poudre aux yeux ou un quelconque apât car Dead or Alive a toujours été en plus un excellent jeu de combat avec un gameplay vif et précis. C’est plus que jamais le cas dans ce cinquième opus.

Bien sûr, un jeu de baston vit par ses personnages charismatiques et on retrouve des têtes (et d’autres parties du corps…) connues comme Kasumi, Helena, Tina, La Mariposa. Mais on accueille aussi de nouvelles concurrentes comme Mila, la spécialiste du MMA. Côté mecs on trouve aussi des connaissances comme Jan Lee, Hayate ainsi que des “invités” d’un certain Virtua Fighter : Akira Yuji et Sarah Bryant (à débloquer dans le mode Histoire). Enfin, toujours côté sexe fort, on accueille un p’tit nouveau, Rig, ouvrier canadien fana de taekwondo. Ces 22 combattants ont donc chacun leur style, leur combat de prédilection, leur look… Et pour une fois les femmes sont en supériorité numérique. Vous ne vous en plaindrez pas je pense…

647462046

2764565327

Comme toujours, Dead or Alive 5 propose en premier lieu un mode Histoire, pas forcément le mode le plus conséquent du jeu qui sera plutôt apprécié en multijoueurs local ou online, mais qui permet de découvrir chaque combattant, leur manière de combattre, les coups à apprendre, etc.. Et c’est bien mené puisque que le jeu bénéficie de cinématiques plutôt chouettes et rythmé. Même si le scenario est alambiqué et sans grand intérêt il réserve quelques surprises à la fin d’une progression plutôt expéditive. Sans compter le temps de ces cinématiques intermédiaires comptez moins de 2h pour terminer le mode histoire.

Si on découvre des combattants variés, on voit aussi du pays avec des niveaux divers allant de la jungle équatoriale à la banquise en passant par une zone de guerre ou une plateforme pétrolière… Chaque niveau propose sont lot de surprise comme nous y a toujours habitué la série. Des événements plus ou moins importants peuvent donc être déclencher en projetant son adversaire : dans le vide pour arrivée 50 mètres plus bas dans une autre zone, contre une citerne qui explose ou contre un pilone qui fera s’écrouler toute une arène (radeau, plateforme, etc..). Cela permet donc de vivre des actions plutôt spectaculaires. L’arène du cirque proposera même des tigres qui la traverse tandis qu’une arène urbaine verra le déraillement d’un métro sous nos yeux! Notez que désormais, lors des chutes dans le vide, le joueur pourra tenter d’emmener avec lui son adversaire mais l’action est plus que délicate à réussir…

1170034243

D’ailleurs venons-en au système de combat. Comme souvent dans la série, le jeu est à la fois accessible et technique. En effet, il sera possible pour les plus novices de marteler les touches avec un certain succès quand les plus aguerris joueront la carte de la défense, des combos, des prises et des contres. Car si le jeu parait accessible, certains coups particuliers sont très difficiles à réaliser, la faute à un timing ultra-précis. En effet, il sera possible de contrer les coups pour des enchainements particuliers mais il est très difficile de trouver le bon timing qui se joue au millième de seconde… Même les habitués du jeu auront du mal je pense à les réussir à tous les coups. Hormis cela, avec un peu d’entrainement on parviendra assez rapidement à se protéger pour enchainer des coups puissants ou bien des prises au sol ou en l’air. Chaque personnage à ses prises et ses coups particuliers, c’est donc toujours un régal d’en découvrir en action.

En plus du mode Histoire, le jeu proposera donc des phases d’entrainement pour peaufiner ou apprendre de nouveaux coups mais aussi quelques défis de survie par exemple. Mais le must reste bien sur le multijoueurs pour ne pas tomber face à une IA souvent mécanique. Si le online est bien sur possible, le local l’est aussi heureusement que ce soit en un contre un ou en 2 contre 2 (avec joueurs qui permutent ou qui font quelques combinaisons rapides comme au catch). Personnellement, j’ai fais une soirée samedi avec quelques amis et après avoir fait plus d’une centaine de combat on en voulait encore! Le jeu est addictif à souhait et l’expérience multijoueurs est parfaite.

Je l’évoquais plus haut, Dead or Alive 5 bénéficie d’une excellente réalisation. Si les environnements manquent un peu de finition, les combattantes (et combattants…) sont parfaitement modélisées et on profite pleinement de la HD en 1080p. La sueur ruisselle, les personnages se salissent au fil du combat… certaines combattantes se la joueront même t-shirt mouillée en fin de partie avec une transparence très bien retranscrites. Du très beau travail de modélisation et de textures. D’ailleurs pour en profiter pleinement, un mode Spectateur permet de revivre des combats en ayant la possibilité de faire pause, tourner autour de la scène, zoomer et prendre des photos. Je vous vois sourire bande de petits pervers! 😉

Si ce Dead or Alive 5 n’apporte pas grande innovation à la série il la sublime tout de même avec une réalisation de haut vol et un gameplay toujours plus nerveux et précis avec des personnages et des coups très variés. Attendons maintenant quelques DLC pour garnir davantage le contenu que ce soit au niveau des personnages ou leurs costumes. Dead or Alive 5 est un grand jeu de baston où l’esthétique et l’artistique priment plus qu’ailleurs…

Posté le 10 février 2012 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.