Accueil Cinéma PROJET ALMANAC – Critique Ciné

PROJET ALMANAC – Critique Ciné

Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma Le 26 février 2015 par Anthony Cocain

projet_almanac

Cette semaine est sorti dans les salles Projet Almanac, un film en « found footage » qui raconte l’histoire d’une bande de jeunes trouvant dans leur garage une machine à voyager dans le temps, fabriquée par le père du personnage « principal ». Est-ce une réussite ou un désastre sans nom ? On vous dit tout.

Tout d’abord qu’est-ce que le  » found footage » ? Littéralement « enregistrement trouvé », cela désigne une méthode d’enregistrement du film par une caméra qui existe au sein du film, tenue par le protagoniste de l’histoire tentant d’ancrer les actions dans notre réel. La caméra est subjective et surtout bouge tout le temps. De nombreux genres ont surfé sur cette vague du film enregistrement témoin en commençant par le film d’horreur (Cannibal Holocaust ou le fameux Blairwitch), la sience-fiction pour Cloverfield, la comédie pour Projet X et enfin le film de super-héros pour Chronicles. Ces films ne sont que des exemples parmi tant d’autre pour illustrer une façon de tourner quand on a pas trop d’idées dans la mise en scène. Projet Almanac arrive avec beaucoup de retard dans cette mode de « found footage » et reste du vu et revu. Il donne surtout le tournis jusqu’à parfois en donner la nausée. C’est sûr, le cameraman voulant faire croire à l’enregistrement par une jeune adolescente ayant la bougeotte, les plans sont illisibles. Personne ne filme ses souvenirs de vacances avec son smartphone en bougeant tout le temps. Le « found footage » donne certes du rythme au scénario qui a du mal démarrer, mené par des « acteurs » qui se veulent lycéens déjantés donc le jeu d’acteurs n’en parlons pas, il n’y en a pas. Aucune crédibilité ne leur est accordé. Dommage car tout n’est pas forcément a jeter dans ce film, comme par exemple l’histoire de base qui reste intéressante. Que fait-on si on possède une machine a voyager dans le temps ? La plupart des films exploitant le thème ne vont pas au bout du concept. Cette bande de jeunes va faire ce que tout le monde ferait : gagner au loto, recommencer des moments de vie comme les interros surprise (qui n’a jamais pensé à ça ?). Le fond de Projet Almanac est intéressant, reste juste la forme qui laisse à désirer.

En bref, Projet Almanac reste un teenage movie qui utilise le thème du voyage à travers le temps pour ameuter les fans du genre. Le « found footage », on aime ou on n’aime pas mais cette réalisation n’est plus d’actualité aujourd’hui. En voulant par cette méthode inclure le spectateur, le principe a plus tendance à l’éjecter à travers une autre dimension… Projet Almanac n’est pas un navet, pas du tout, mais des maladresses ici et là font tâches dans le film. En salles depuis ce mercredi 25 février 2015.

Critique par Max L.

Posté le 26 février 2015 | Laisser un commentaire
Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma | Tags :

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.