Accueil Cinéma GRAVITY – Critique ciné

GRAVITY – Critique ciné

Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma Le 15 octobre 2013 par Anthony Cocain

Gravity-2

Alfonso Cuaron revient après Les fils de l’homme et Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban pour nous présenter ce fabuleux GRAVITY : un survival spatial qui tient ses promesses et qui vous coupera le souffle…

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone (Sandra Bullock) accompagne l’astronaute Matt Kowalski George Clooney). Mais alors qu’il s’agit apparemment juste d’une sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalski se retrouvent seuls, dans l’univers. Peu à peu, la panique leur prend, d’autant plus que l’oxygène se fait de plus en plus rare à chaque respiration. C’est en s’enfonçant dans l’immensité de l’espace qu’ils trouveront peut-être le moyen de retourner sur Terre…

Gravity-3

Le film commence par un plan-séquence génial et esthétique qui joue sur la continuité de l’action : la catastrophe, où le personnage bascule dans la terreur. Un des plans séquence est fabuleux : on passe vers un point subjectif en rentrant dans le casque de la cosmonaute. On entend sa respiration et on sent son angoisse comme si on était à sa place. Le moment de l’explosion est, étrangement, un soulagement pour nos oreilles : pas de son, ou sinon que des infra-basses, on ressent le choc mais pas d’explosion à la Star Wars. Les bruits sont étouffés, on entend les sons à travers les personnages. Je sais, vous direz : « il n’y a pas de bruit dans l’espace » mais de là à faire un film muet… le compromis proposé par Cuaron est convainquant.

D’entrée de jeu, Gravity a été conçu comme un film en 3D pour que le spectateur soit immergé dans l’espace comme dans l’histoire. Pourtant des effets d’objets jaillissants ne viennent pas troubler le spectateur, la 3D de ce film est beaucoup plus subtile que certaines productions pour donner le sentiment au spectateur qu’il participe au voyage malgré lui. C’est une belle métaphore pour Ryan Stone, déracinée à cause de son passé, flottant au-dessus de la Terre, le berceau de la vie.

GRAVITY

Gravity est une expérience sensorielle sur la peur et sur l’instinct de survie. Nous ne sommes pas seulement assis dans un fauteuil de cinéma, nous sommes aussi en apesanteur aux côtés des personnages perdus dans l’espace… Tout d’abord, le réalisateur tient à souligner que ce n’est pas de la science-fiction, mais de «la fiction spéculative» autrement dite « abstraite »… Malgré l’immensité de l’espace ce film est bien un huis clos dans un univers qui nous ferait trembler à nous rendre claustrophobes. Nous sommes parfois dans une navette où le côté confiné est presque un refuge. L’immensité effrayante est « le grand méchant » du film…

Georges Clooney nous fait du Clooney à la O’Brothers ou Ocean’s Eleven : séduction et maitrise de l’action. Sandra Bullock est surprenante par sa performance : elle habite le personnage de cette femme perdue à merveille avec une parfaite crédibilité dans les moments d’émotions.

En bref, GRAVITY est un chef d’oeuvre spatial. Même James Cameron (Avatar, Alien 2, Terminator) aurait été bluffé par le film. Sans être dans la même catégorie que Alien ou 2001 l’odyssée de l’espace, Gravity a sa place dans les meilleurs films spatiaux avec son approche propre. Une beauté infinie à voir et à vivre… Y êtes vous préparé? Réponse le 23 octobre dans les salles… obscures… (Critique réalisée par Max L.)

Posté le 15 octobre 2013 | 1 commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Vos réactions

Un commentaire sur “GRAVITY – Critique ciné
  1. speedeo - Le 23 Oct 2013 à 11 h 11 min

    Preco effectuee ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.