Accueil Jeux-vidéo MONKEY ISLAND – Hommage à un mythe

MONKEY ISLAND – Hommage à un mythe

Posté dans Jeux-vidéo - Livres Le 26 juin 2019 par Anthony Cocain

Je vous en parlais dernièrement, Nicolas Deneschau vient de sortir, chez Third Editions, un livre sur l’histoire d’un mythe du jeu video d’aventure : la saga Monkey Island. Cet ouvrage intitulé Les Mystères de Monkey Island – A l’abordage des pirates! est un hommage à cette œuvre magistrale des studios Lucasfilm/Lucasarts. Je sais, je ne suis pas très objectif, The Secret of Monkey Island étant mon jeu préféré!

Nicolas Deneschau (à qui on doit aussi le livre Uncharted, Journal d’un explorateur) nous offre ici un ouvrage complet de 288 pages, très peu illustré, mais tellement riche en informations. On lit cela comme un roman de la création des studios Lucasfilm (puis Lucasarts) avec leurs différents protagonistes que sont Georges Lucas, Ron Gilbert, Tim Schafer, Steve Purcell, David Fox et j’en passe… aux derniers titres de la saga et aux rééditions des 2 premiers opus. Les jeux précédents Monkey Island sont également abordés : Maniac Mansion, Zak McKracken, Indiana Jones and The Last Crusade, etc..

Tout est très documenté et bourré d’anecdotes et d’infos à mon avis inédites sur la création de la saga. On en apprend davantage sur les inspirations de Ron Gilbert qui ont mené à Monkey Island, les références, les clins d’œils, etc..

The Secret of Monkey Island

Pour moi, c’est un ouvrage inespéré qui condense ici toute l’histoire d’un jeu video qui a marqué ma jeunesse et ma vie de joueur. Si le genre Point’n Click n’est plus en vogue, il était roi au début des années 90. J’avais 12 ans et je me plongeait littéralement dans ces aventures à la fois drôles, épiques et basées sur une certaine logique de réflexion avec le fameux système Scumm créé pour Maniac Mansion (Script Creation Utility for Mania Mansion). Il proposait une interface avec des verbes d’actions et un inventaire graphique pour combiner les objets. Il fallait ensuite fouiller les décors pour dénicher les intéractions possibles. Diablement efficace et prenant à l’époque.

Monkey Island 2

Je suis alors tombé sous le charme de l’île de Mêlée et sa nuit permanente et des personnages hauts en couleur, Guybrush Threepwood bien sûr, le « héros » mais aussi Stan, Hermann Toothrot et évidemment le diabolique LeChuck. Pour moi d’ailleurs, c’est ce premier épisode The Secret Of The Monkey Island qui est le plus marquant. Techniquement, c’est évidemment le moins poussé mais pour l’époque c’était fantastique. Une prouesse graphique de pixels. J’y jouais sur Atari ST (même si j’ai appris que Nicolas Deneschau ne jurait que par la version Amiga ;)). Ensuite, Monkey Island 2 utilisait des scans de peintures pour ses décors. C’était bien plus beau tout en restant dans l’esprit du premier. Ensuite, The Curse of Monkey Island partait sur un univers plus cartoon que j’aimais moins. Pire, Escape from Monkey Island était en 3D (beurk). Plus tard, on eu droit à des versions épisodiques avec Tales of Monkey Island mais j’étais bien moins embarqué. Aussi, les remakes des 2 premiers MI ont certes apporté un design plus évolué mais je basculais toujours sur la version classique et ses jolis pixels! LOL

Si vous êtes fans de Monkey Island, cet ouvrage est indispensable. Il est a posséder absolument! Les ouvrages sur le sujet sont rares. Les jeux Lucasarts n’ont plus trop le vent en poupe et sont inconnus à bon nombre de jeunes joueurs à mon avis. Pourtant, c’est un grand moment de l’histoire du jeu video. Proust avait sa madeleine. Ici, ça fleure bon le rhum… Merci Nicolas.

Posté le 26 juin 2019 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.