Accueil Jeux-vidéo TESTS EN VRAC #1 – Patates et noisettes…

TESTS EN VRAC #1 – Patates et noisettes…

Posté dans Jeux-vidéo - PS4 - Switch - Tests en vrac Le 24 septembre 2018 par Anthony Cocain

Nouvelle rubrique sur le blog, « Tests en Vrac » qui propose des mini-tests de jeux video indés, dématérialisés… des jeux parfois géniaux, mais qui passent trop souvent inaperçus. Commençons avec 8 jeux sortis récemment, dans divers styles pour diverses réjouissances…

Bridge Constructor Portal (Nintendo Switch)

Le concept Bridge Constructor qui propose aux joueurs de construire des ponts en jouant avec la physique, propose une version « Portal » inspirée du jeu du même nom. Nous voilà employé du laboratoire de tests d’Aperture Science et on doit donc construire des ponts, des rampes, des toboggans et bien d’autres structures dans 60 salles de test différentes afin de mener nos Souplex et leurs véhicules sains et saufs jusqu’à la ligne d’arrivée. Tout cela, vous l’aurez compris, avec le système « Portal » et ses étonnants portails. On trouve également des fonctionnalités propre au jeu : gel propulsif, cubes, plaques de foi aérienne. Car les niveaux sont vite plus durs avec tout un tas d’obstacles fatals : fosses d’acide, lasers, etc.. On retrouve avec plaisir l’ambiance futuriste du jeu Portal avec la fameuse voix synthétique qui dirige. Le mix avec Bridge Constructor est impeccable. Cela renouvelle chacun des deux concepts de belle manière pour un petit jeu de réflexion prenant et dynamique.

Brawlout (PS4)

Déjà sorti sur PC auparavant, Brawlout est un jeu de baston qui s’inspire largement d’un certain Super Smash Bros. On retrouve donc des joutes jusqu’à 4 joueurs dans des niveaux de plates-formes. Le jeu séduit d’emblée par ses graphismes « cartoon » très séduisants et colorés. On trouve des personnages variés pour des approches différentes. Rapide, bourrin, subtile, il y en a pour tous les goûts. Certains sont d’ailleurs issus d’autres jeux video à l’image de Juan de Guacamelee ou le duo de Yooka-Laylee. Certains sont armés d’autres non, selon les techniques. On ne trouve d’ailleurs pas d’armes spéciales à ramasser ici mais on peut enchainer des combos. Aussi, il est possible de prendre part à des combats en solo ou en équipes. Idéal pour jouer en multi local.

Dead Cells (PS4)

Un de nos coups de cœur du moment, Dead Cells nous met dans la peau d’un immortel estropié par une expérience ratée. Nous voici donc contraint à prendre contrôle de corps afin de nous déplacer, d’explorer et de combattre. On est donc invincible, mais chaque corps incarné ne l’étant pas on se voit retourné au donjon pour posséder un nouveau corps. Ainsi, le jeu demande tout de même de la dextérité mais surtout de la patience à l’image des jeux d’antan. D’ailleurs, graphiquement, Dead Cells mise pleinement sur un côté rétrogaming très plaisant. Même si la difficulté est là et appelle à la frustration, on évolue tout de même dans le jeu au fil des parties. Il ravira surtout les hardcore gamers qui y trouveront un réel challenge avec un gameplay de très bon facture. Un modèle du genre.

Holy Potatoes! A Weapon Shop?! (Nintendo Switch)

Cet hilarant jeu de gestion nous propose de prendre un main une boutique d’armes dans un monde peuplé de patates… Oui, oui, vous avez bien lu. Alors si vous aimez les patates c’est une bonne chose mais si vous aimez les armes (dans les jeux video hein…) c’est mieux. En effet, ici il s’agit de gérer la boutique dès la fabrication de larme avec les plans, la forge, etc.. Pour se faire, il faut embaucher des patates pour les différentes tâches à accomplir, vous procurer de la matière première et différents enchantements… Vous avez une réputation à faire évoluer avec les armes les plus qualitatives possible. Épées, arcs, haches, etc.. beaucoup de combinaisons originales sont possibles. Les combattants qui les utiliseront vous donneront un retour sur la qualité de tout cela. Dans une ambiance fun et colorée, Holy Potatoes! A Weapon Shop?! est pour le moins original et allie avec justesse gestion et création dans une approche plutôt accessible. Une belle surprise.

Manual Samuel (Nintendo Switch)

Attention ovni videoludique. Manual Samuel est un jeu d’aventure qui nous met dans la peau de Samuel qui, après avoir conclu un marché avec la Mort, doit survivre 24 heures manuellement. Autrement dit, on va devoir l’aider à respirer, cligner des yeux, conduire… tout cela sans interruption. On pense au jeu Octodad mais ici, le concept va plus loin car on agit sur de nombreux éléments du corps de Samuel et il peut mourir à tout moment si on manque d’attention. Le concept est tout aussi génial que loufoque et la maniabilité est (heureusement) au rendez-vous. Pour aller plus loin dans le délire, on peut jouer à deux en coopération, chacun un Joy-Con dans la main!…

Red’s Kingdom (Nintendo Switch)

Nous voici aux commandes de Red, un petit écureuil qu’il faut aider à traverser le pays pour retrouver ses réserves de noisettes. Il devra surmonter des obstacles et débloquer des compétences dans une charmante aventure de casse-têtes en 3D isométrique joliment réalisée. Chaque zone est un défi unique avec des leviers à activer aux sbires du méchant Mac à affronter, des tremplins à emprunter jusqu’au goudron à éviter… Les pièges sont nombreux et on doit débloquer des capacités spéciales puis revenir dans les zones précédentes pour accéder à de nouveaux chemins ou trouver des secrets. Dans une ambiance riche et vivante, Red’s Kingdom mixe bien aventure et casses-têtes dans un petit jeu sympathique à utiliser partout via la Nintendo Switch. Le tout est fort agréable

Runbow (Nintendo Switch)

Le jeu de mot est facile mais il présente bien ce qu’est Runbow. Axé sur le compétitif en local (jusqu’à 8!) ou en ligne, le jeu nous propose d’incarner de petits personnages colorés dans des niveaux de plates-formes dynamiques. En effet, le monde de Runbow change à chaque défilement d’arrière-plan. En fonction des couleurs, si un élément n’est plus visible, il n’existe plus et gare à la chute! Avec un mode solo et des modes Course, Arène ou Roi de la colline le concept promet des parties endiablées entre amis. Avec 19 personnages et des centaines d’objets à collectionner, Runbow est plutôt addictif et engendre forcément, en plus de parties de rigolades, de bonnes engueulades! Les nerfs sont à l’épreuve!

Ultra Space Battle Brawl (Nintendo Switch)

Entre Pong et un casse-brique, Ultra Space Battle Brawl propose des duels délirants dans lesquels il faut anéantir les poussins de l’adversaire afin d’atteindre son cristal puis l’exploser… Le style graphique rétro apporte une certaines saveur au jeu ainsi que ses personnages loufoques. Chacun d’entre eux a des capacités différentes avec notamment un coup spécial qui se débloque via une jauge (dédoublement du projectile ou du personnage, ralentissement, murs, etc..). Le concept est donc simple mais il faut faire preuve de sacrés réflexes et de sang froid dans des niveaux aux aspects différents. Un titre facile à prendre en mains pour des duels en local qui promettent des échanges mouvementés! On adore.

Posté le 24 septembre 2018 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo - PS4 - Switch - Tests en vrac | Tags : ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.