Accueil Jeux-vidéo NBA PLAYGROUNDS – Test PS4

NBA PLAYGROUNDS – Test PS4

Posté dans Jeux-vidéo - PS4 - PS4 PRO Le 16 mai 2017 par Anthony Cocain

On est tous d’accord pour dire que la série NBA2K est le must en matière de simulation de basketball sur consoles (en même temps la concurrence n’existe plus vraiment). Mais on aime aussi l’arcade et rappelons-nous que NBA Jam est un titre incontournable dans le genre avec du 2 contre 2 complètement loufoque mais tellement fun est punchy. J’avais apprécié le retour de ce jeu mythique sur Nintendo Wii notamment il y a 7 ans. Cette année, c’est NBA Playgrounds, créé par Saber Interactive (Inversion, Halo Online, MX Nitro…), qui débarque, reprenant les codes du genre et on adore…

Comme NBA Jam en son temps, NBA PlayGrounds joue la carte de la simplicité niveau interface. On découvre un mode exhibition, un mode tournoi et un mode online. En fonction de notre progression dans les différents modes on débloquera des paquets de cartes de joueurs aléatoires. Ainsi, on aura soit des nouveaux joueurs, soit des joueurs en doubles qui augmenteront les capacités de ceux-ci.

Quand on connait bien la NBA (et depuis longtemps…), on découvre que les joueurs sélectionnés sont tous de bons niveaux. On trouve des stars actuelles comme LeBron James, Kevin Durant ou Stephen Curry ainsi que des légendes comme Wilt Chamberlain, Magic Johnson ou Allen Iverson. Ainsi, avant chaque match, on compose notre duo en analysant les capacités de chacun : vitesse, 3 points, 2 points, dunk, contres, rebonds, etc..

En solo, le deuxième joueur est bien sûr guidé par l’IA. En attaque on contrôle donc toujours le joueur qui a la balle et en défense on switch entre les deux comme on le souhaite. En attaque on peut également déclencher des alley-hoop. Les joueurs disposent de « chorégraphies » de dunks ultra-spectaculaires et on débloque des mouvements à chaque match, nos joueurs évoluant en XP. Chacune de nos actions spectaculaires sur le terrain (dunks, contres, alley-hoops, 3 points, etc..) garnissent une jauge qui permet de débloquer des capacités temporaires en match : vitesse accrue, temps d’attaque réduit pour l’adversaire, ballon « magique » pour un coup forcément réussi, double des points dans une certaine zone du terrain, etc..

C’est le mode Tournoi qui permet d’affronter différents duos de stars afin de débloquer des environnements et des pochettes de joueurs. On arpente le monde de New York à Las Vegas en passant par Paris ou Londres. Ainsi, on découvre des terrains visuellement très différents avec une ambiance musical propre (et entêtante…). Chaque ville propose donc son tournoi de 4 matchs (8ème, quarts, demi, finale). Chacun de ces matchs propose un défis inclus (facultatif) comme réussir tant de contres dans le match, marquer plus de 20 points uniquement avec des 3 points, etc…

S’il est possible de jouer jusqu’à 4 en local (très fun), c’est en multijoueur online qu’on peut se frotter à des joueurs réels pour des matchs plus réaliste avec davantage de surprise. En effet, en solo, l’IA a tendance à être frustrante (contres intempestifs, taux de réussite étonnamment élevé…). Par contre on a constaté un peu de lag ce qui gêne forcément dans l’intensité du jeu.

Visuellement, c’est top, on est vraiment dans l’esprit « grosses têtes » de NBA Jam mais ici avec un style carrément cartoon/caricature franchement sympa. De même l’environnement est vivant et coloré. Concernant les animations elles sont incroyables et tellement rapides qu’on a du mal à faire des captures d’écran nettes…

Si le jeu est très arcade, la difficulté dans le mode Tournoi notamment augmente crescendo et il faut quand même réfléchir à nos actions. Pour le tir de loin, il faudra bien doser l’appui sur la touche dédiée, pour les dunks aussi, ne pas lâche trop tôt ni appuyer trop longtemps le bouton sous peine d’air-ball ou de brique. Aussi, une jauge de santé nous indique si notre joueur est capable de faire un dunk ou un contre. En tentant un lay-up dans le rouge on fera souvent un air-ball près du panier… C’est en sprintant et en faisant des cross qu’on dépense le plus d’énergie. Concernant la défense il faudra bien penser à ne pas quitter son adversaire et voir s’il faut mieux tenter une interception propre ou bien de pousser le gars (pas de fautes sifflées!).

Au sujet des capacités de chaque joueurs qui sont, rappelons-le, évolutives en fonction de l’XP, qu’on joue avec une Legend comme Wilt Chamberlain ou un joueur plutôt standard comme Brandon Ingram, on ne perçoit pas assez les différences de niveaux en ce qui concerne la vitesse ou bien l’adresse. Dommage.

NBA Playgrounds est un jeu de basketball arcade efficace qui remplace parfaitement un nouveau NBA Jam (qui arrivera peut-être quand même un jour…). On peut espérer un mode online plus efficace et du contenu supplémentaire prochainement. Quoiqu’il en soit, on a de quoi s’amuser déjà à débloquer tous les joueurs (5 par franchise en moyenne = 150 joueurs environ) et passer de bons moments en multi local. NBA Playgrounds est disponible sur le PlayStation Store pour moins de 20€.

Posté le 16 mai 2017 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo - PS4 - PS4 PRO | Tags : , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *