Accueil Jeux-vidéo INJUSTICE 2 – Test PS4

INJUSTICE 2 – Test PS4

Posté dans Jeux-vidéo - PS4 - PS4 PRO Le 30 mai 2017 par Anthony Cocain

C’était en 2013. Nous nous délections de Injustice: Les Dieux sont parmi Nous, un jeu de baston à la mécanique proche d’un Mortal Kombat mais dans l’univers des super-héros de DC Comics comme Batman, Superman, Green Lantern et j’en passe… 4 ans après (oui ça file!), voici donc Injustice 2 qui reprend une recette succulente et sacrément badass…

Revoici donc la Justice League qui lutte contre le méchant Brainiac entre Metropolis et Gotham City. Mais la lutte est aussi interne puisque, comme on le sait, Batman et Superman ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes et des clans de super-héros se forment alors…

Comme dans tous les jeux de baston, notre priorité c’est : combien de persos jouables??? Et bien là, on est servi puisque dès le début du jeu on les a quasiment tous, autrement dit 28 personnages! On pourra débloquer Brainiac en terminant le mode solo et en acheter d’autres progressivement en DLC… Pour le moment, on peut acheter Darkseid et suivront Red Hood, Starfire ou le guest de Mortal Kombat, Sub-Zero.

Joker, Harley Quinn, Batman, Superman, Wonder Woman, Robin, Green Lantern, Supergirl, Aquaman, The Flash, Catwoman, etc… inutile de vous dire qu’il y a du beau monde.

Le mode histoire est relativement basique avec un scénario pour le moins simpliste dans lequel le grand vilain Brainiac menace le monde tandis que Batman et Superman tentent de le contrer avec leur potes tout en se crêpant le chignon. L’intrigue est donc bien sûr ponctuée de combats successifs avec différents personnages et dans différents environnements. À certains moments, on pourra choisir entre 2 personnages pour se lancer dans le combat. Les 12 chapitres de ce mode sont assez vite terminés. Mais il est possible de choisir son niveau de difficulté.

En tous cas, le mode 2 joueurs local ou online reste le meilleur moyen de profiter du combat sans les automatismes de l’IA. Ainsi, on prend plaisir à s’en mettre plein la tronche à base de combos et en profitant des éléments interactifs du décors (balancer tout un tas de choses, s’accrocher à tout un tas de trucs, etc..). On en use et en abuse à souhait.

Chaque super-héros dispose de coups nombreux et variés pour des possibilités de combos intéressantes. Mais on dispose d’une jauge qui, une fois remplie, permet de déclencher (via L2+R2) une attaque ultra-spectaculaire. On verra par exemple The Flash emmener son adversaire jusqu’en Egypte, Aquaman immerger son adversaire dans l’océan ou Batman balancer son adversaire dans le ciel pour le canarder avec son Batwing… Mais si ces scènes sont spectaculaires, elles ne sont pas forcément le meilleur moyen d’en découdre.

En effet, les plus aguerris en matière de jeux de baston, pourront, en maîtrisant les combos, utiliser cette jauge pour esquiver ou annuler les coups adverses mais aussi augmenter sa force de frappe ou se rétablir plus vite après une attaque adverse. Autrement dit, si Injustice 2 reste accessible il peut être aussi très technique.

Nouveauté dans Injustice 2, la présence du Multivers, cette infinité d’univers parallèles. Cela justifie les multiples apparences possibles de chacun des super-héros jouables mais aussi la multiplication des combats auxquels prendre part en solo sans fil conducteur. Un axe qui ravira les amateurs de comics principalement et qui permet surtout de débloquer tout un tas de choses supplémentaires pour la customisation des persos.

Et de ce côté, Injustice 2 ne fait pas dans la dentelle. On peut en effet profiter de très nombreux éléments : couleurs, casques, bras, jambes, armes, etc… C’est un plaisir de customiser ses persos préférés et leur enregistrer différentes panoplies accessibles ensuite au choix lors des combats. Et en plus du côté visuel, tous ces ajouts pourront apporter des capacités accrues aux combattants.

Injustice 2 poursuit avec qualité une série de baston qui continuera espérons-le. L’univers DC Comics est parfait dans ce concept de jeu de baston spectaculaire et scénarisé. Visuellement ça envoie et le gameplay ne souffre d’aucun défaut. Par contre, il faudra de l’entrainement pour maitriser toutes les subtilités d’actions (jauge, chocs, etc..). Mais qu’on soit novice ou non, on plonge sans retenu dans l’ambiance…

Posté le 30 mai 2017 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.