Accueil Jeux-vidéo Casino de Céladopole sur Pokémon : un lieu mythique

Casino de Céladopole sur Pokémon : un lieu mythique

Posté dans Jeux-vidéo Le 21 mars 2020 par Anthony Cocain

Les jeux d’argent et de hasard sont interdits à toute personne mineure. Pourtant, un bon nombre d’entre vous a déjà joué à un casino bien avant d’avoir atteint la majorité ! On parle bien évidemment du casino de Céladopole, présent dans le jeu Pokémon et qui a marqué un bon nombre de fans, au point de mériter un rapide retour en arrière pour comprendre cet engouement.  

Un lieu dirigé par la célèbre Team Rocket

L’accès au casino de Céladopole a été proposé aux joueurs dès la première version du jeu, disponible sur Game Boy (Version Bleue et Rouge). L’établissement était donc situé dans la ville de Céladopole, située au centre de la carte du jeu. Ce dernier était tenu par la Team Rocket, une organisation aux nombreuses activités illicites. C’est d’ailleurs à cet endroit que les apprentis dresseurs allaient rencontrer pour la première fois Giovanni, le leader de la Team Rocket.

Au-delà de cette rencontre surprise, les joueurs pouvaient également acheter des jetons à la caisse et s’assoir sur une des nombreuses machines à sous de la salle de jeu.

Un fonctionnement proche des machines à sous des vrais casinos

Le fonctionnement des machines à sous Pokémon était en réalité assez similaire à celui d’une machine à sous présente sur un casino en ligne par exemple. Les slots du casino de Céladopole disposaient de 3 rouleaux avec 5 lignes de paiement. Le joueur pouvait décider de sa mise en ajustant le nombre de lignes de paiement de la machine à sous. Le symbole le plus fort, le célèbre 7, pouvait faire décrocher un beau jackpot de 300 jetons. Parmi les autres symboles rémunérateurs, on peut également citer Pikachu, le logo de la Team Rocket, une pierre précieuse ou encore une cerise. Avec leurs gains, les joueurs pouvaient ensuite commander au choix des Capsules Techniques (CT) ou encore des Pokémons. Lors de la première génération, le plus gros prix se nommait Porygon et coûtait 9999 jetons. De quoi passer de nombreuses heures sur la machine à sous pour obtenir un pokémon qui n’était récupérable que grâce au casino !

Des versions suivantes qui surfent sur le succès de Céladopole

Face à l’incroyable succès du casino de Céladopole, Game Freak, l’éditeur du jeu a continué à proposer ce lieu dans les versions suivantes (Or & Argent, Rubis & Saphir, Diamant & Perle). De nouveaux jeux comme la roulette y ont même fait leur apparition.

Malheureusement, les joueurs qui ont découvert Pokémon après ces versions n’ont pas pu connaître le plaisir de remporter des pokédollars au casino… Game Freak a en effet dû se plier à une règlementation stricte interdisant les jeux d’argent dans un casino pour les mineurs, même dans un jeu vidéo.

Une mesure qui a déçu de nombreux fans de la première heure, qui peuvent désormais se consoler avec des mini-jeux…

Posté le 21 mars 2020 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux-vidéo

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.