Accueil Jeux-vidéo Autres L.A. NOIRE – Test PS3

L.A. NOIRE – Test PS3

Posté dans Autres Le 7 avril 2011 par Anthony Cocain

gta,la,noire,rockstar

gta,la,noire,rockstarMélangé GTA et Maupiti Island et vous aurez L.A. Noire! C’est un peu ce que les vieux gamers comme moi peuvent se dire en jouant au dernier titre de Rockstar Games et c’est plutôt un compliment. Effectivement, L.A. Noire reprend le concept de GTA avec un open-world, du shoot, de marche à pied et des poursuites en bagnoles mais en plus de cela de la recherche d’indices des interrogatoires, etc.. J’oubliais : dans ce GTA-Like, ne craignez pas la police car la police c’est vous!

Nous sommes à la fin des années 40 et nous incarnons Cole Phelps un jeune policier qui compte bien gravir les échelons. Plutôt naïf au début il n’en demeure pas moins intelligent et consciencieux dans son travail. Avec son passé plutôt sombre de militaire, il va vite être confronté aux meurtres et autres trafics de drogues qui sévissent à L.A. . Chaque enquête vous permet d’évoluer dans le métier pour arrive rapidement à la criminelle. Mais on peut aussi évoluer par la suite dans les affaires de moeurs notamment…

D’abord, dans L.A. Noire, on savoure le gameplay dans un L.A. immense qui respire franchement les années 40 avec ses voitures rutilantes et ses citoyens piqués à quatre épingles. C’est un vrai plaisir d’évoluer dans un tel environnement avec la musique qui va bien.  Aussi, ce qui donne du cachet à L.A. Noire c’est la modélisation et l’animation des visage des personnages, un must dans le jeu video, je n’avais encore jamais vu cela. Mais cet esthétique a une utilité car il faudra à de nombreuses reprises interroger des suspects et tenter de déceler s’ils disent vrai ou non en fonction de leur attitude et leurs mimiques…

gta,la,noire,rockstar

gta,la,noire,rockstar

gta,la,noire,rockstar

gta,la,noire,rockstar

Vous pouvez certes vous promener dans L.A. avec un système de radar comme dans un GTA à la différence près qu’il y a bien moins de choses à faire et il faut suivre les missions dans un ordre précis, pas d’alternatives. La seule possibilité est de faire des missions annexes qui consistent à attraper un voleur en fuite ce genre de choses, mais elles ne sont pas obligatoires. Vous pouvez bien sur toujours prendre la voiture qui vous plait dans la rue mais au lieu de jeter le conducteur de sas caisse vous la réquisitionnez avec courtoisie…

Chaque enquête début d’abord par une cinématique mystérieuse puis un brief de votre supérieur. Ensuite, une liste de lieux s’ajoute à votre calpin, à vous de voir où vous devez aller en premier. Sur place, vous rencontre un suspect ou bien des témoins, des collègues que vous pourre interroger. A vous de récupérer les meilleurs infos possibles et cela se fait par un bon choix d’interrogatoire. En fait quand un personnage vous répond, vous avez le choix entre penser qu’il ment, penser qu’il dit la vérité ou émettre un doute. Si vous vous trompez, l’interlocuteur peut vous demander des preuves qu’il faut alors lui soumettre grâce à la liste de vos indices ou bien il peut se braquer, etc.. Pour récolter des indices il faut fouiller les zones clés. Quand vous approchez d’un indice, le pad vibre et la musique change. Vous pouvez alors vous centrer dessus pour le regarder de plus près mais certains objets n’auront rien à voir avec l’enquête. Encore une fois, tous les indices ne sont pas forcément nécessaires pour finir l’enquête mais plus vous en avez plus vous aurez d’informations au final sur le pourquoi du comment. Sachez qu’à certains moments vous pourrez user d’une aide qui indiqueront les indices sur votre radar (pour les moins téméraires…). A chaque résolution d’enquête vous aurez des points en fonction de tout cela et aussi en fonction des dégâts matériels et humains occasionnés d’ailleurs…

L.A. Noire propose tout de même des phases d’action pour pimenter un peu le tout. On aura droit à quelques courses poursuites à pieds à travers les rues. Il faudra parfois plaquer le suspect au sol ou bien le tenir en joug pour qu’il s’arrête. On aura également quelques phases de shoot ou bien encore des poursuites à voitures ou des filatures où il faudra faire preuve de discrétion. En fait une enquête peut se résumer ainsi : brief, collecte d’indices, rencontre des témoins et suspects, action, interrogatoire… Et c’est certainement le reproche qu’on peut faire à L.A. Noire car s’il tente de varier les environnements et les affaires, on est toujours dans le même cheminement et ça peut lasser.

Avec sa mise en scène, son ambiance et ses cinématiques plutôt convainquantes (même si la modélisation des corps est baclée je trouve par rapport à celle des visages…) L.A. Noire est un jeu de qualité qui propose une réelle expérience d’aventure mêlée d’action. Ce GTA-Like d’aventure est un bon mix qui en séduira plus d’un mais on regrette une certaine redondance dans les enquêtes et une évolution trop rigide qui laisse peu de liberté au final. En tous cas, L.A. Noire est un incontournable et on est en droit d’attendre une éventuelle suite qui aura réparé ces quelques erreurs de jeunesse…

Posté le 7 avril 2011 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.