Accueil Jeux-vidéo Autres Asterix aux Jeux Olympiques : test Wii!

Asterix aux Jeux Olympiques : test Wii!

Posté dans Autres Le 4 janvier 2008 par Anthony Cocain
1509163264.jpgSorti en début d’année sur de nombreux supports, Asterix aux Jeux Olympiques (Atari) reprant évidemment la trame du film sorti simultanément. Mélange de plate-forme, de mini-games, et de beat’Romains, cet opus fait bonne figure. Voici son test sur Nintendo Wii…

Asterix et Obelix sont des héros de BD incontestés qui ravissent les petits comme les grands depuis des dizaines d’années. Ca fait d’ailleurs pas mal de temps aussi que leurs trombines figurent sur les consoles de tous genres pour des adaptations, la plupart du temps, réussis. Pour la version qui nous concerne, Astérix et Obelix se retrouvent forcés de participer aux Jeux Olympiques pour aider leur ami Alafolix à épouser la princesse Irina, le tout en empêchant l’immonde Brutus (incarné à l’écran (et dans le jeu) par Benoît Poelvoorde) de mettre à exécution ses plans destructeurs. Le jeu s’approprie le scenario en apportant l’univers BD des personnages d’Asterix mêlé d’intégration des acteurs du films en 3D et aussi en chair et en os. Une alchimie bien trouvée et bien amenée. En effet, ce parti pris est justifié par le fait que Brutus, au moyen d’un artefact magique, est devenu capable de naviguer entre les pages de la bande dessinée, la pellicule du film et les lignes de codes du jeu : l’idéal pour recruter une armée hétéroclite de légionnaires et tenter de détrôner son père, Jules César. L’ennui, c’est que ses fréquents allers-retours vont finir par détraquer tous les mondes en question. Et seuls les courageux Gaulois seront à même de sauver les meubles et de restaurer l’ordre naturel des choses dans tout ce bazar interdimensionnel… 

1178165384.jpg

385151291.jpg

Le jeu comprend deux modes de jeu : le mode Histoire et le mode Olympique. Le premier propose 9 chapitres englobant phases d’exploration, d’énigmes ou de bastons énergiques (gauloises quoi…). On pourra allégrement passer du personnage de Asterix à celui d’Obelix qui disposent tous deux d’un large choix de coups qu’on pourra étoffer en récoltant des casques romains présents dans le éléments destructibles (caisses, meubles, etc..) et évidemment sur la tête des légionnaires qui auront à faire à vous. Ces derniers seront peu téméraires (comme d’habitude) mais souvent en bon nombre. Parfois on devra castagner des romains d’une couleur précise et dans un ordre précis (pour jouer une musique par exemple), afin de déclencher des mécanismes. 

357084654.jpg

Astérix et Obélix incarne ici, un duo parfaitement complémentaire. En solo, il faudra prendre les commandes de l’un puis de l’autre pour actionner tel ou tel mécanisme. Mais le mieux est encore de faire appel à un ami « humain » pour participer à l’aventure en coopération. Ici, pas d’écran splitté mais une caméra qui suit les deux personnages, donnant plus de visibilité à l’ensemble. Ce système a toutefois ses limites mais les développeurs ont intégré un système qui permet de se « passer » la caméra afin d’aller dans un coin tout seul à la seule pression d’un bouton. La seule condition pour que ce principe fonctionne sera évidemment la bonne entente des deux joueurs… 

Techniquement, même si certains angles de caméra sont parfois mal choisis, la réalisation sur Wii est plus que correcte. La machine de Nintendo n’est pas reconnue pour ses prouesses graphiques mais ici elle s’en sort bien avec des effets d’éclairs, de feu, de fumée bien réalisés et des décors fins et fournis. 

1364495339.jpg

Pour revenir au gameplay, sachez que les épreuves olympiques auxquelles devront participer nos charismatiques Gaulois, seront tout autant de mini-jeux qui seront jouables à souhait une fois débloqués dans l’aventure. Ils reprennent le principe des disciplines « officielles » comme le 100 mètres, le tir à la corde ou le lancer de javelot mais aussi des épreuves plus « gauloises » comme la taille de menhirs, le massacre de légionnaires ou le crapoballe (jeu de ballon délirant).

1062399450.jpg

26122429.jpg

Sur Wii, tout est jouable à la Wiimote et au Nunchuk. Pour les déplacements de nos héros c’est très adapté et facile à prendre en main, mais c’est dans les épreuves que les commandes Wii prennent toute leur importance. Imaginez les mouvements à effectuer pour l’épreuve du javelot ou le tir à la corde… Vous n’avez pas fini de vous muscler les bras ! Compte tenu de ce principe de commande et vu la qualité graphique de la version Wii, elle est la version préférentielle pour ce jeu sorti également sur PS2, DS et PC.

358559499.jpg

Asterix aux Jeux Olympiques s’en sort avec les honneurs pour une adaptation qui prend des libertés et qui a bien fait d’en prendre. La qualité des portages videoludiques de films ou de dessins animés sont souvent mitigés. Là c’est plutôt positif. Le soft réuni humour, exploration, plates-formes, mini-jeux, coopération, énigmes, mécanismes et le tout sur fond d’un scenario riche et joyeux. Un jeu qui plaira à toute la famille et toutes les générations, lecteurs BD ou pas.

Site de Asterix aux Jeux Olympiques 

 

Posté le 4 janvier 2008 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.