Accueil High-tech Autres NANOLEAF CANVAS – Test

NANOLEAF CANVAS – Test

Posté dans Autres Le 6 septembre 2019 par Anthony Cocain

Nanoleaf crée des panneaux lumineux et connectés pour votre intérieur. Chez les gamers que nous sommes, c’est carrés modulables nous laissent imaginer des créations à la Space Invaders sur le mur du salon. Oui c’est possible. Mais pour ce test, nous n’avons pas pu se lâcher autant… Explications.

Ce kit de démarrage Nanoleaf Canvas est composé de 9 carrés LED, un bloc d’alimentation, 9 connecteurs et des adhésifs double-face. Le principe ici est de composer sa forme lumineuse personnalisée. Chaque carré dispose de 3 connexions, ainsi on peut agencer les carrés entre eux de multiples manières. Attention : les carrés sont à coller (via les adhésifs fournis) sur un mur lisse. Impossible donc sur de la tapisserie, de la toile de verre, du lambris ou du crépis. Autrement dit, chez moi j’avais peu de solutions… J’ai donc dû me résigner à coller tout cela sur le côté d’une étagère et de manière rectiligne toute bête… Mais ça marche quand même bien sûr!

Une fois notre composition connectée, on peut donc l’activer de manière tactile via le premier panneau (celui qui sera branché au secteur). Mais mieux que cela, on peut contrôler l’installation via l’application mobile prévue à cette effet (Wifi). A vous les réglages infinis de couleurs et d’animations colorés. On peut également intéragir avec cette lumière colorée par le son, la voix ou le toucher sur les différents carrés. L’intéraction est la force de ce produit qui permet même par exemple de jouer au Simon! Vous pouvez également composer vos propres animations et en télécharger de nouvelles sur l’application. C’est très très complet.

On apprécie également, sur l’appli, l’assistant de mise en forme pour bien penser votre installation avant la pose. On peut même la vérifier via la réalité augmentée.

Vous l’aurez compris, le système de panneaux lumineux connectés Nanoleaf Canvas apporte un certain esthétisme à une pièce. Imaginez cela dans une salle « gaming » ou home cinema. Plein de choses sont possibles. Aussi, lors d’une soirée dansante, le Nanoleaf bougera au rythme de la musique. Dans une chambre d’enfants le système peut faire office de veilleuse sophistiquée. Sachez aussi qu’on peut ajouter plein d’autres carrés à son installation (jusqu’à 500).

Le kit de démarrage Nanoleaf Canvas (9 carrés) est disponible au prix de 200€ tout de même donc le coût reste important. Mais c’est un produit novateur bourré de technologie et très astucieux. Il existe aussi les Nanoleaf Aurora qui sont de forme triangulaire.

Pour plus d’infos rendez-vous ici !

Info de dernière minute : Nanoleaf s’associe à Razer (produits gaming) pour annoncer une nouvelle intégration qui connecte les panneaux lumineux Nanoleaf à la plateforme Razer Synapse dans l’écosystème Chroma. Cette dernière permet de créer des effets lumineux en temps réel, offre des commandes tactiles pour les jeux et synchronise les effets d’éclairages sur les appareils.

Posté le 6 septembre 2019 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags :

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.