Accueil High-tech Autres GOOGLE HOME MAX – Test

GOOGLE HOME MAX – Test

Posté dans Autres Le 13 décembre 2018 par Anthony Cocain

Google Home, l’assistant vocal sorti l’an dernier a déjà été décliné en version Mini. Mais le voilà désormais disponible dans une version Max. Plus lourd, plus gros, plus cher… mais un son tellement meilleur. Et d’autres choses aussi…

Google Home Max c’est une enceinte connectée de près de 5kg pour une largeur de plus de 30 cm. Un design arrondi et épuré, ici en blanc, mais disponible en noir, la bête se pose simplement sur un petit disque de caoutchouc amovible. On peut ainsi positionner l’enceinte de manière horizontale ou verticale. On pourra notamment coupler 2 Google Home Max pour se faire un système stéréo!

Tout est très propre, sans fioriture, sans boutons… En effet, ici le principe c’est de l’utiliser avec la voix. Mais il y a tout de même des boutons invisibles, tactiles, sur le dessus, permettant de réveiller l’enceinte ou de jouer sur le volume en glissant son doigt. 

A l’arrière on trouve quand même un bouton qui active ou désactive le micro ainsi qu’une entrée analogique mini-jack 3,5 mm. Aussi, un port USB-C permet de recharger un smartphone par exemple.

Utilisable via Bluetooth, c’est bien sûr via Wifi que l’utilisation est la plus efficace (moins de latence). Avec l’application Google Home disponible sur les derniers smartphones Android, l’installation se fait de manière très simple. L’enceinte va apprendre à reconnaitre votre voix et elle peut même différencier celle des autres membres de la famille! Il faut dire que ce Google Home Max embarque pas moins de 6 micros pour capter les voix. Inutile de brailler donc pour que l’enceinte réagissent.

Ce qui différencie ce Google Home Max par rapport au Google Home et au Google Home Mini c’est surtout sa puissance d’écoute qui permet d’en profiter notamment quand on écoute de la musique. « Ok Google, mets-nous du Johnny Hallyday » et hop, l’enceinte lance un titre du « taulier » via Spotify (ou Deezer selon votre utilisation). Les deux woofers et les deux tweeters embarqués font le boulot avec une belle qualité d’écoute (un son un poil enterré) et de bonnes basses.

Mais un Google assistant c’est d’abord des commandes : chercher une info, réserver un train, demander la météo, connaitre les résultats sportifs, etc.. On peut (presque) tout demander à Google Home Max. Sa voix féminine est chaleureuse et sachez qu’elle ne manque pas d’humour. On lui a demandé de nous raconter une blague et elle s’est exécutée! Génial. Mieux : on lui a aussi raconter une blague et elle nous en raconter une en retour. Quand elle ne sait pas répondre à une demande, l’enceinte s’excuse invoquant le fait qu’elle en apprend tous les jours. On n’en est pas encore à tenir une conversation mais on en est pas loin. Le soucis vient toujours du fait qu’on soit obligé d’amorcer une demande par le fameux « Ok Google ». Mais ce soucis va bientôt être résolu par Google pour un système de conversation continue…

Il y a d’ailleurs certainement plein de choses qu’on a pas tenté de lui demander. Mais on sait par exemple qu’elle peut nous organiser un quiz de culture général. Ainsi, elle demande combien de joueurs participent et elle reconnait les voix des participants. Génial!

Le Google Home Max est donc un assistant connecté de très bonne qualité. Il est complet et permet de s’adapter à différents appareils de la maison et peut être connecté à 6 comptes différents, parfait pour les grandes familles. Sa qualité sonore en fond un bon moyen de profiter de musique notamment dans n’importe quelle pièce. C’est certes plus cher qu’un Google Home ou un Google Home Mini (399€) mais le confort d’utilisation est très agréable et on en découvre tous les jours.

Posté le 13 décembre 2018 | Laisser un commentaire
Posté dans Autres | Tags : , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.