Accueil High-tech APN NIKON COOLPIX P1000 – Un peu plus près des étoiles…

NIKON COOLPIX P1000 – Un peu plus près des étoiles…

Posté dans APN Le 1 avril 2019 par Anthony Cocain

Tester le Nikon Coolpix P1000, c’était d’abord profiter de son zoom 125x avec la super-lune qui a eu lieu fin mars. Après un P900 déjà impressionnant sur ce point là, le P1000 va encore plus loin pour proposer le bridge au plus gros zoom sur le marché…

Proposant une spectaculaire plage focale de 24-3000 mm le P1000 séduira d’emblée les amateurs de photographie animalière ou ceux qui sont toujours à l’affût du moindre détail lointain sur un bâtiment ou autre. En général, il faut être équipé d’un reflex avec téléobjectif pour ce genre de pratique et, en plus de bonnes connaissances, il faut y mettre un sacré budget.

Ici, pour près de 1000€ (tout de même), on dispose d’un apn tout-en-un qui permet donc un large éventail d’actions. Mais évidemment, il faut composer avec un produit assez lourd et encombrant (près de 1,4kg). Toutefois la prise en main est bonne et on profite par exemple de molette de zoom à différents endroits selon le confort de chacun. L’écran orientable est bien positionné mais malheureusement pas tactile.

Soyez conscients tout de même que, pour profiter au mieux des possibilités du P1000, il faudra impérativement l’utiliser sur trépied, notamment pour l’utilisation du zoom maxi, car le moindre bougé ne pardonne pas et quand le zoom est déployé au maximum, il est difficile de trouver un bon équilibre.

Sans être un modèle de perfection aux niveaux des réglages experts, le P1000 est très complet et propose, pour les néophytes, de nombreux pré-réglages. Il y a d’ailleurs, sur la molette des différents modes sur le dessus, un mode Lune et un mode Oiseaux! Que demande le peuple?

Pour notre super-lune, j’ai donc utilisé ce mode Lune qui fait des merveilles. Une fois bien calé sur le trépied, on n’a plus qu’à viser puis lancer un retardateur pour être sur que rien ne bouge. Il faut plus que jamais privilégier un trépied de qualité. J’ai l’impression que le miens manquait un peu de stabilité car quand je lâchait tout, l’image continuait de bouger un peu… On rate donc beaucoup de cliché et il faut aussi user de l’ajustement de la netteté pour avoir quelque-chose des plus nettes possibles. Concernant la lune, et notamment avec une super-lune qui est encore plus lumineuse, le point se fait surtout en périphérie (les cratères s’y découpent mieux). Sur une demi-lune par exemple, moins éclatante, on aura quelque-chose de plus net. En tous cas, avec ce zoom 125x, on peut avoir un cliché de lune de grande taille et rien que pour l’observation c’est génial.

Dans d’autres cas, le zoom maxi peut révéler quelques soucis inévitables comme notamment la pollution atmosphérique. Aussi, pour capter des oiseaux ce ne sera pas des plus simples. Il faut faire preuve de patience et le mode Oiseaux ne fait pas de miracles non plus…

Si le zoom du P1000 est à lui seul une belle attraction, l’appareil dans son ensemble ne propose pas une qualité d’image des plus convaincante. Aussi, l’autofocus récalcitrant terni l’expérience dans bien des cas. Le ressenti global est donc mitigé et il faut vraiment avoir un besoin de zoom puissant pour succomber. Et il faut avouer que sur ce point, ce bridge hors norme est une solution à ne pas négliger.

Toutes les caractéristiques techniques du Nikon Coolpix P1000 sont ici.

Posté le 1 avril 2019 | Laisser un commentaire
Posté dans APN | Tags : , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.