Accueil Cinéma LE LIVRE DE LA JUNGLE (2016) – Critique ciné

LE LIVRE DE LA JUNGLE (2016) – Critique ciné

Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma Le 12 avril 2016 par Anthony Cocain

105_ckeditor_perso_36945_56964d3ee26dc_7

Fini le temps des nouvelles histoires, des nouvelles aventures, de nouveaux personnages,… Nous sommes à l’époque du recyclage, comme dirait Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Et Le Livre de la Jungle y passe aussi. Venant déjà du roman de Kipling, Disney l’avait déjà remanié à sa sauce en 1967. Et c’est aujourd’hui, en 2016, que Disney décide de le refaire en version film. Est-ce une nouvelle découverte des aventures de Mowgli ou bien une énième version ressortie tout droit du four? Voici l’avis de Max L.

maxresdefault

On suit les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de lui-même, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un python à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

2907200.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Je vous avoue que le Livre de la Jungle, je le connais par cœur. C’était une des VHS que je regardais en boucle (avec Bambi) quand j’était tout petit. Et là, entendre à nouveau cette musique de début, j’en ai eu des frissons. Parlons de la musique justement, certains thèmes sont repris du dessin animé, surtout les moments clef comme l’ouverture, le moment avec Kaa le serpent et deux des chansons les plus connues: celles de Baloo et du roi Louie. L’histoire reprend les mêmes lignes et se rapproche davantage du bouquin, une version plus fidèle, mais toujours édulcorée. Le fil de l’histoire est bien rythmé, mais quelques longueurs se font ressentir quelque fois. Point de vue de la réalisation, l’environnement et les animaux sont époustouflants. Du fait que Mowgli soit petit, une dimension de gigantisme se crée avec les animaux (même s’il y a des petits loups). Baloo, Bagheera et Shere Khan sont énormes et bien réalisés. J’ai eu l’impression que ce n’était pas des animaux qui parlaient, mais des humains avec des têtes d’animaux. Un réalisme incroyable. Pour la version française Eddy Mitchell prête sa voix au Roi Louie, Lambert Wilson à Baloo et Leïla Bekhti à Kaa. On regrette Roger Carel dans le rôle de Kaa…

En bref, Le Livre de la Jungle m’a fait retomber en enfance. On ne perd pas une miette et c’est un plaisir de voir cette histoire au cinéma. Jon Favreau a fait un sacré boulot. Sortie demain, 13 avril, dans les salles.

Posté le 12 avril 2016 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *