Accueil Cinéma FELINS – Quand Disney magnifie la savane

FELINS – Quand Disney magnifie la savane

Posté dans Cinéma Le 26 janvier 2012 par Anthony Cocain

felins,disney,savane,lion,guepard,elbé,animaux,afrique

felins,disney,savane,lion,guepard,elbé,animaux,afrique«Félins est un vrai film de cinéma, un de ces films que la nature nous offre et qui nous permet de faire un fabuleux voyage immobile au cœur de l’Afrique, une pause idéale dans notre quotidien» : Nous ne l’aurions pas mieux dit ! Il aura fallu trois ans de travail et plusieurs centaines d’heures de rush à l’équipe du film pour nous proposer ce spectacle somptueux d’une heure et demi. Car, avant de s’intéresser au scénario ou à la narration, deux points forts du film,  arrêtons nous sur l’image. Il faut avouer que Félins est tout simplement magistralement mis en image. La HD prend ici tout son sens. Pas d’effets spéciaux, pas de 3D, juste des plans fixes, panoramiques, gros plans et autres travellings mettant en valeur un Kenya extraordinaire, une savane magnifique qui confine à la féérie et des félins majestueux. Tout au long du film on ne peut que s’émerveiller de la justesse des plans et autres cadrages tant ceux-ci percutent et envoutent. Les réalisateurs Keith Scholey et Alistair Fothergill tirent ici le meilleur d’une équipe de cameramen qui aura su, en toute circonstance, capturer LE moment. On se retrouve avec un succession de séquences toutes plus magnifiques, insolites et explicites les unes que les autres. Du grand art ! Seule petit bémol, la voie de Pascal Elbé. Même si ce dernier semble plutôt impliqué, cela manque de quelques envolées et d’un peu de pêche pour nous transporter encore un peu plus.

Du coté du scénario autant laisser Disney vous en dévoiler le sysnopsis : «En Afrique, dans le Masai Mara*, l’une des régions les plus sauvages du monde, les animaux vivent libres et loin des hommes. Au sud du fleuve qui divise ces magnifiques terres, règne le clan des lions mené par Fang. La lionne Layla y élève la jeune Mara. Entre chasse et liens familiaux puissants, c’est la vie d’une famille qui s’écrit. Au nord du fleuve, le lion Kali et ses quatre fils rêvent d’étendre leur territoire. Bientôt, les eaux seront assez basses pour que les maîtres du nord tentent leur chance au sud…

Dans cet environnement où chacun joue sa survie chaque jour, Sita, une splendide femelle guépard, tente d’élever seule ses petits. Au fil des saisons, tous ces destins vont se croiser à travers une histoire qui n’est ni inventée ni mise en scène, mais captée comme jamais auparavant, de sa bouleversante intimité à sa spectaculaire beauté.» C’est clair et limpide. RIen à rajouter !

En fait, la seule réelle critique, s’il fallait en formuler une, réside dans l’imbrication des deux histoires. Très rapidement on sent que chacun à leur tour les scénaristes, le réalisateur et les monteurs ont sorti les rames tailles XXL pour tenter de rendre cohérent deux univers géographiquement liés mais dont le déroulement des événements apparaît totalement indépendant. Certes, tous ces artistes peuvent remercier les 3 lions traversant la savane et croisant le chemin de notre maman guépard et de ses petits avant de tenter de conquérir le territoire de Fang. Mais ce sera bien là la seule réelle relation scénaristique. Peu génant au demeurant, les plus pointilleux tiqueront sur un montage coupé à la hache et qui par ses enchaînements capilotractés manque de fluidité.

Au final, Félins est très délicat à recommander tant il s’agit de sensations, de feelings voire d’humeur du moment. Certains s’arrêtront au côté documentaire animalier. Colossale erreur ! Il s’agit plutôt de vivre une «autre» expérience cinématographique et passer un bon moment. Si cela fait échos en vous alors foncez dans votre salle la plus proche en n’oubliant pas vos enfants qui serons certainement captivés de la première à la dernière image. Au moins, si cela n’est pas trop votre truc, vous aurez une heure et demi de calme. Et ça, ça n’a pas de prix !

Félins, au cinéma le 1er févrierArticle rédigé par Julien Chevron – @Gerb1ll

Posté le 26 janvier 2012 | Laisser un commentaire
Posté dans Cinéma | Tags : , , , , , , ,

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.