Accueil Cinéma STAR WARS VIII : LES DERNIERS JEDI – Critique Ciné

STAR WARS VIII : LES DERNIERS JEDI – Critique Ciné

Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma - Sorties Cinéma Le 12 décembre 2017 par Max Leleu

Cela fait déjà deux ans qu’on attendait cet épisode de Star Wars, la troisième trilogie qui a commencé en 2015 avec Le réveil de la Force. Suite direct de celui-ci, Les Derniers Jedi reprend là où on s’était arrêté avec la rencontre entre Rey et Luke Skywalker. Tant de questions laissées sans réponse pendant deux longues années qui ont engendré de nombreuses théories sur internet. Qui est Snoke? D’ou vient Rey? Pourquoi Luke s’est-il exilé? Le réalisateur Rian Johnson a su reprendre les rênes de cette saga laissée par Georges Lucas et J.J. Abrams. Bien entendu, nous avons promis à Disney de ne rien divulguer sur le déroulement de l’histoire. Voici notre ressenti juste après la séance de lundi. SANS SPOIL!!!

Il y a bien longtemps…

Star Wars a l’habitude d’ouvrir ses films sur des scènes de batailles mémorables. Souvenez-vous la Revanche des Sith commençant son texte d’introduction par « C’est la guerre … » puis par la bataille entre la République et l’Armée Séparatiste. Le film commence sur les chapeaux de roues, l’Alliance rebelle se retrouve mal en point. Le Premier Ordre toujours plus menaçant que jamais, Leia (Carrie Fisher), Poe et Finn tentent de trouver une solution pour leur échapper. En parallèle, Rey (Daisy Ridley) a retrouvé le Maitre Jedi Luke Skywalker (Mark Hamill) et tente de le ramener auprès de l’Alliance. Mais elle va se confronter à un homme exilé et vieilli, refermé sur lui-même. C’est à cette occasion que Rian Johnson répond à nos questions à propos de l’exil de Luke sur Anch-To. La rivalité entre Kylo Ren (Ben Solo) et Luke, ce pourquoi la relation entre l’oncle et le neveu s’est détériorée. Nous comprenons pourquoi Kylo Ren (Adam Driver) a basculé du côté obscure. Promis, c’est sans spoil ! Mais je vous annonce que cet épisode est bien centré sur Luke, Ben et Rey. Donc attendez-vous à un spectacle grandiose.

Disney et Star Wars, un mélange assumé

Dans l’épisode 7, nous avions de nombreuses références de la première trilogie, le faucon millénium et ainsi le quatuor Solo, Chewie, Leia et Luke Skywalker. Avec ces ingrédients, Disney a voulu repartir sur de nouvelles bases et y inclure de nouveaux personnages emblématiques de cette nouvelle trilogie comme Rey, Finn et Poe. Disney a enfin pu mettre sa touche personnelle dans cette saga mythique qui semblait immuable. C’est le premier Star Wars qui utilise l’humour à petite dose (on oublie Jar-Jar, lui il n’était pas drôle) pour rendre ce Star Wars plus conviviale et moins stricte. Cela peut faire peur aux fans de la première heure mais en fait non. C’est un peu le même genre d’humour que l’on retrouve dans les films Marvel comme Thor 3 ou bien Les Gardiens de la Galaxie. Des situations drôles et légères qui ne dénotent en rien la trame principale. De même qu’un certain personnage emblématique de Star Wars fait son apparition pour épauler Luke à surmonté son échec qu’est Ben Solo.

L’univers de Star Wars s’étoffe de plus en plus en ayant créé de nouveaux mondes comme le casino de Canto Bight (petit clin d’oeil à la Cantina de Tatoine) et la planète blanche où aura lieu la bataille finale. Nouveaux mondes, nouvelles créatures. Les fameux Porgs vus dans la bande-annonce sont bien présents sur l’île Anch-To et vont avoir du succès dans les boutiques de jouets, ça c’est certain.

Rey et Kylo Ren, une histoire de… Force

Star Wars c’est toujours des Jedi et des Sith. Même si nous n’avons toujours pas l’origine de ces deux côtés, ils sont néanmoins bien présents dans cette saga. Représentée par des personnages haut en couleurs comme Vador, Yoda ou Kenobi, la Force est l’élément central des films. Rey est au milieu de tout ça. Elle ressent quelque chose qui s’est éveillé. C’est auprès de Luke, son éventuel mentor qu’elle apprendra que la Force n’est pas seulement soulever des chose ou contrôler les esprits. Mais le plus du film, c’est le contact que vont garder les deux personnages importants, Rey et Kylo Ren. Depuis la rencontre dans les bois sur Star Killer, l’échec de Kylo face à Rey, la Force va les maintenir en contact et ainsi on aura le droit à plusieurs scènes où ils vont se parler. Kylo va tenter de connaitre l’endroit où se cache son ancien maitre tandis que Rey veut ramener vers la lumière Ben Solo. On avait un goût amer du personnage de Kylo Ren, le masque retiré il n’était qu’un petit freluquet qui pique une crise à la moindre occasion. Ici le personnage a gagné en maturité, on retrouve la posture de ce méchant tant acclamé imposé par Dark Vador. Kylo Ren a bien reprit le flambeau de méchant de l’histoire au côté de ce mystérieux Snoke, le Suprême Leader. Mais on ne peux en dire plus…

En bref, ce Star Wars VIII est à la hauteur de nos attentes. Son écriture n’est pas comparable à l’ancienne trilogie comme on a pu le voir entre le 7 et le 4. Quel plaisir d’enfin retrouver Mark Hamill dans le rôle de sa vie, sous la tenue de Maitre Jedi. Je vous assure que tout comme Rey, vous n’allez pas être déçu par cette rencontre. Bel hommage également à Carrie Fisher (Leia), qui restera la Princesse de cette Galaxie toujours aussi lointaine, très lointaine…

En salle dès le 13 décembre 2017

Posté le 12 décembre 2017 | Laisser un commentaire

Ecrit par Max Leleu

Amoureux de l'image dans son ensemble, je suis chef de projet vidéo dans une grande radio. Oui, on fait aussi de l'image à la radio ! J'ai commencé ma vie de gamer à partir de la NES où je m'arraichait les cheveux sur Les Tortues Ninja jusqu'à aujourd'hui sur les consoles dernières générations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.