Accueil Loisirs Jeux de société THE GREAT WALL – Test

THE GREAT WALL – Test

Posté dans Jeux de société - Loisirs Le 5 juillet 2022 par Max Leleu

The Great Wall est un jeu qui a fait l’objet d’une campagne de financement en 2020 soutenue par plus de 15000 contributeurs avec plus d’un million de dollars récoltés. Quand Awaken Realms fait ce genre de campagne, ils remportent toujours un franc succès (plus de 5M de dollars pour Nemesis). The Great Wall est un Eurogame, c’est-à-dire un jeu de plateau populaire et social qui possède une piste de score, pas d’élimination, peu de hasard avec un thème défini qui joue peu sur le gameplay.

Quel est le but du jeu ?

Le jeu prend place durant la dynastie Song en Chine et les conquêtes de Gengis Khan. Les hordes de mongole se font de plus en plus dangereuses. A vous d’incarner un général parmi quatre clans différents : Serpents, Dragon, Tortue et Singe et de défendre la grande muraille de Chine.
Vous l’aurez compris, le but du jeu est d’accumuler des ressources pour poser des meeples soldat pour combattre les hordes et construire des sections de mur. La partie se termine quand les 3 sections de murailles sont complètes ou que la réserve de pions de honte est vide ou encore que la dernière année est écoulée. Le clan ayant le plus de points d’honneur remporte la partie.

Comment joue-t-on ?

Chaque joueur choisie un clan (une couleur) et reçoit deux cartes conseillers (l’un à mettre en actif et l’autre en passif). Il devra choisir un général parmi deux distribués. Chaque joueur possède 5 clercs (ceux qui récoltent les ressources) et 16 soldats dont 10 lanciers, 4 archers et 2 cavaliers (ceux qui combattent et défendent des hordes).
Le déroulement du jeu comporte six années (6 manches) divisées en quatre saisons (Printemps, Eté, Automne et Hiver dans cet ordre).

  • Printemps > Le pion du temps avancent d’une année. De nouvelles cartes hordes font leur apparition et la piste des conseillers à mettre à jour.

  • Eté > Recevez des revenus des contremaitres placé sur les lieux de production. Vous pourrez vous défausser des pions honte accumulés contre 2 chi (cristaux bleu). Il est important de les défausser car placer sous un soldat de votre réserve, il devient inutilisable (il a trop honte pour combattre et défendre l’honneur du clan). Les pion de honte gardés en fin de partie vous coûteront 5 points d’honneur.
    Les carte stratégie sont défausser depuis la piste stratégie. Vous pouvez soit les récupérer (une ou plusieurs) ou bien gagner 2 point d’Honneur par cartes de votre couleur dans la défausse.

    La première année commence directement par l’automne.

  • Automne > C’est le tour de jeu le plus important. Il faut choisir une carte stratégie de votre main (chaque joueur possède les même 6 cartes au couleur du clan). Le premier joueur, déterminé par le pion ordre du thé, pose sa carte sur la piste stratégie sur la position de son choix puis au tour des autres joueurs en suivant l’ordre du thé.
    Puis il faut résoudre une à une les cartes stratégie qui sont divisé en trois parties (deux effets pour le joueurs qui a posé la carte et un autre pour les autres joueurs). Il est souvent question de pose de clerc pour activer des lieux de production de ressources, de recrutement de soldats ou de clercs, de construction de défense (barricade ou section de mur), d’achat de nouvelles cartes tactique et de cartes conseillers.

  • Hiver > Tous les archers présents sur le plateau tir sur les hordes présentes sur le champ de bataille. Puis au tour des cartes Hordes de prendre l’assaut des fortification du mur ou des barricades. A la fin de l’hiver, si les 3 murailles (ou 2 en mode un ou deux joueurs) sont construites ou la pioche de pion honte est vide, la partie est terminée. Sinon, les joueurs passent à l’année suivante.

D’autres modes de jeu ?

The Great Wall est un jeu complet qui propose un mode solo et un mode deux joueurs. Le jeu étant construit autour d’une mécanique à 3 clans, ces modes ajoutent un ou deux généraux contrôlés par le jeu. Les deux généraux sont très différents l’un de l’autre et possèdent leurs propres mécaniques de jeu. Le plaisir est le même, même si le mode solo manque un peu d’humanisme. On préférera jouer à deux ou trois.

Le mode coop change la donne sur l’objectif et la victoire. Le but est de compléter un certains nombres de requête de l’empereur en fonction du nombre de joueurs. Cela ajoute une étape évènement qui donne un peu de piquant durant les partie.

D’autres extensions ?

Même si The Great Wall est un jeu très complet et qui peu effrayer certains, trois extensions sont disponibles.

Stretch Goals : Cette extension ajoute un clan supplémentaire pour jouer jusqu’à 5 joueurs. De plus un meeple porte-étendards pour chaque clan. Il permet d’ajouter une autre phase d’attaque si celui-ci se trouve dans une section de muraille. Stretch Goals ajoute de nouveau mode de jeu comme l’ajout de Gengis Khan. Il augmente la difficulté du jeu en ajoutant le terrible conquérant mongole. L’objectif de le vaincre lui et ses sbires ajoute une autre condition de victoire. Mais il vous donnera du fil à retordre.
L’autre mode de jeu est chronique antiques. Ce sont 6 scénarios différents qui viennent modifier les règles standard de The Great Wall. L’objectif reste le même pour la plupart des scénario : obtenir le maximum de point d’honneur sauf pour les scénarios en coop où il faut survivre à toutes les années. Et pour finir, cette extension ajoute la figurine du rat. C’est un ajout de règle qui récompensera les clerc présent dans le lieu du rat avec de l’or. Une sorte de règle bonus.

Poudre noire : Comme son nom l’indique, cette extension ajoute des soldats spéciaux différents pour chaque clan, de nouvelles hordes, et des machines de guerre. Les joueurs ont accès à de nouvelles options mais la menace des envahisseurs est également plus grande. En plus des murailles, vous aurez des tours de garde. Une nouvelle structure présente dès le début de jeu vous permet d’avoir une meilleure visibilité sur les hordes qui s’approchent de trop près de votre muraille. Les lanciers peuvent s’y poster pour défendre la tour. A la fin de l’hiver, chaque lancier rapporte 2 points d’honneur. Ensuite les machines de guerre comme le canon où la baliste peuvent vous servir contre ces hordes de mongole plus redoutable que jamais. Mais ces ennemis ont eux aussi trouvé un moyen de percer vos défenses avec des machines de sièges comme le bélier ou le trébuchet. Il va falloir plus que ruser et unir vos forces avec les autres clans.

Monstres antiques : Dernière petite extension de The Great Wall qui ajoute quatre créatures légendaires du folkore chinois. Les joueurs tenteront de gagner leurs faveurs et de recevoir leurs bénédictions.

The Great Wall est parfait si vous aimez la stratégie, la pose d’ouvrier, la construction et la gestion de ressources. Certaines mécaniques sont bien trouvées comme le fait de faire jouer tous les joueurs durant la phase des cartes stratégies. Sachant qu’on a les mêmes cartes, il y a toujours un petit moment de « quelle carte va jouer l’autre » car il y a un boost d’effet si un autre type de carte se retrouve sur la piste stratégie. Même si c’est un peu chacun pour sa pomme, il ne faut oublier l’objectif commun, vaincre les hordes et construire le plus vite possible les sections de mur. En récoltant les ressources, il est possible de les mettre dans une réserve commune contre des points honneur pour que tout le monde utilise ces ressources et construise au plus vite une partie de la muraille. Certaines actions sont peu utilisées comme l’achat des cartes tactiques ou des cartes conseillers. Malgré ça, il y a toujours un goût de revanche, même si le début de partie est asymétrique entre les joueurs (avec les pouvoirs différents des cartes généraux et conseillers) et que le but est d’avoir le maximum de point, le côté semi-coopératif est assez plaisant. D’un côté, on s’accorde pour construire ensemble la défense du plateau et d’un autre côté il ne faut être trop clément face à notre adversaire. Mais attention, The Great Wall est pour les joueurs qui aiment relever les défis. Les règles, si on ajoute toutes ces extensions, peuvent vite submerger les joueurs. Les extensions sont pour ceux qui commencent à tourner en rond dans The Great Wall mais je ne vous cache pas que les parties en solo peuvent durer 1h30 contre presque 3h à 3 joueurs.
En bref, Awaken Realms prend soin de ses joueurs en apportant de nombreux détails dans ses meeples, sections de murailles, artwork sur les cartes, … On ne se le cache pas, le jeu est vraiment soigné ! Prêt pour une partie ?

Posté le 5 juillet 2022 | Laisser un commentaire
Posté dans Jeux de société - Loisirs | Tags : , ,

Ecrit par Max Leleu

J'ai commencé mes armes sur Nes avec "Les Tortues Ninja" puis avec "Tomb Raider" sur la première PlayStation. Aujourd'hui, j'aime toujours autant découvrir de nouveaux jeux ("The Last of Us", "Nier Automata", "Assassin's Creed" et j'en passe). Je réalise des vidéos pour le site d'une célèbre radio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.