Accueil Cinéma ENCANTO : LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL – Critique Ciné

ENCANTO : LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL – Critique Ciné

Posté dans Cinéma - Critiques Cinéma - Sorties Cinéma Le 24 novembre 2021 par Max Leleu

Qui dit fêtes de fin d’années, dit film Disney de Noël, c’est la tradition que la firme de Mickey respecte scrupuleusement. Cette année, pas de neige, de glacier, mais place au soleil de l’Amérique du sud avec la famille Madrigal pour ce soixantième film d’animation. J’ai eu la chance de le découvrir dans la salle de Grand Rex à Paris, et voici mon avis…

Au cœur des montagnes Colombiennes, vit la fantastique famille Madrigal dans une maison magique dans un endroit appelé Encanto. Cette magie donne des faculté extraordinaire à tous les membre de la famille. Tous ? Seule Mirabel ne possède pas de don, mais quand il s’agit de sauvé la magie de la famille, elle se révèlera plus fantastique que tous les autres.

Disney retrouve les salles obscures depuis La reine des Neiges 2, Encanto souhaitant faire oublier Raya et le dernier Dragon sorti sur la plateforme Disney+ et qui n’a pas plu à la majeur partie du public et a vite été oublié. A la tête de ce projet, deux réalisateurs connus pour Raiponce et Zootopie, donc une valeur sûre. Puis pour la partie musicale, car Encanto est vraiment une comédie musicale, c’est orchestré par Lin Manuel Miranda (Hamilton et Vaiana). Pour le coup, tous les ingrédients sont présents, écriture, animation, musique et joie de vivre. Un parfait mélange !

L’animation de Disney est toujours aussi belle, fluide, vivante et généreuse en détails et textures. L’histoire est riche en personnages, tous très différents les uns par rapport aux autres de par leur physique, leur personnalité et leur pouvoir. Nous avons Luiza, soeur de Mirabel, très forte et imposante mais qui subit la pression de la famille (le sujet d’une de ses chansons) et face à elle, Isabela qui est belle et a le pouvoir de fleurir tout sur son passage. La difficulté pour Mirabel, face à ses soeurs et l’ensemble de sa famille, c’est qu’elle ne possède pas ce fameux don. Elle se retrouve malgré elle à l’écart de famille, un peu comme l’oncle Bruno (chut, il ne faut pas en parler).

Je ne suis pas adepte des comédies musicales car on nous explique en chansons l’action qui vient de se produire, la barbe ! Là où Encanto est plus intelligent, c’est par les chansons que passent les explications et les révélations de l’intrigue. Hourra ! Donc on a vraiment le sentiment que l’histoire avance et on ne se dit pas que le scénario est en pause quand un personnage se met à pousser la chansonnette… Dès l’introduction, le film se met à jouer ses notes sud américaines très rythmées et plaisantes à entendre. Certaines sont très impressionnantes, je pense à celle de Luiza qui exprime sa fragilité et la pression de l’entourage. Mais celle qui restera en tête, c’est celle sur Bruno, l’oncle disparu. Je plains d’avance touts les Bruno de France.

En bref, Encanto est le soleil qui nous manque chaque hiver. Il réchauffe le cœur et les yeux. Avec ses chansons entrainantes et son animation aux couleurs chatoyantes, ce film d’animation ravira petits et grands. Les grands thèmes sont très intéressants, entre différence, poids de la famille, destin. Disney est toujours maitre dans l’art de l’animation. En salle ce 24 novembre 2021.

Posté le 24 novembre 2021 | Laisser un commentaire

Ecrit par Max Leleu

J'ai commencé mes armes sur Nes avec "Les Tortues Ninja" puis avec "Tomb Raider" sur la première PlayStation. Aujourd'hui, j'aime toujours autant découvrir de nouveaux jeux ("The Last of Us", "Nier Automata", "Assassin's Creed" et j'en passe). Je réalise des vidéos pour le site d'une célèbre radio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.