Accueil Jeux-vidéo SUPER MARIO ODYSSEY – Test Nintendo Switch

SUPER MARIO ODYSSEY – Test Nintendo Switch

Posté dans Jeux-vidéo - Switch Le 9 novembre 2017 par Anthony Cocain

Un nouveau jeu Super Mario est toujours un événement dans le monde du jeu vidéo. Sur Wii U on avait eu un très bon Super Mario 3D World, mais ici, Super Mario Odyssey est le premier épisode à débarquer sur Nintendo Switch avec un concept plus proche des Mario Galaxy. De quoi contenter les fans… et les autres… Car oui, Super Mario Odyssey est une tuerie qui va mettre tout le monde d’accord et booster clairement les ventes de la Nintendo Switch à Noël…

Revoici donc Mario dans un univers 3D très ouvert qui nous enchante dès les premières minutes. Concernant l’histoire, pas de surprise, Bowser en a encore après la princesse Peach et s’est carrément mis dans la tête de l’épouser! Mario est donc aux cents coups et part à la rescousse. Mais il n’est pas seul…

Non, ce n’est pas Luigi ou Yoshi qui accompagne notre valeureux plombier mais Cappy, sa casquette qui a pris vie et qui permet lui permet de prendre l’apparence de tout plein de choses! C’est LA grosse nouveauté de l’univers Mario et l’essence même du gameplay dans cet épisode.

On évolue donc dans différents mondes, à l’aide d’un bateau volant, l’Odyssey. Ce n’est pas un bonnet rouge mais une casquette rouge qui coiffe Mario mais ce dernier se prend un peu pour le commandant Cousteau cette année!

Pour passer d’un monde à l’autre (on peut revenir dans chacun d’entre eux) il faut glaner suffisamment de lunes (on a vu un principe similaire dernièrement dans Lego Worlds). Elles sont plus ou moins cachées dans les différents mondes.

Super Mario Odyssey offre donc une large part à l’exploration et c’est avec plaisir qu’on relève ce défi. Ainsi, on prend son temps, on flâne, on s’émerveille. Jamais l’univers Mario n’aura été aussi riche et vivant et le gameplay y est pour beaucoup puisque ce fameux Cappy nous sert d’arme mais aussi, donc, de « transformateur ». Ainsi, on peut prendre l’apparence de nos ennemis pour mieux les combattre! Il nous sera donc possible d’user des possibilités de chacun d’entre eux en fonction de leur taille, de leurs mouvements, leurs attaques, etc… Une vraie bonne idée qui nous donne accès aux différents secteurs des mondes. Ces derniers se parcourent de manière tout sauf linéaire. Un open-world Mario c’est le must non?

On parle de Cappy, mais il faut note que Mario a évolué lui aussi, il est plus agile que jamais et peut désormais s’accrocher aux rebords des plate-formes. Fort pratique.

Les différentes phases de jeux proposées au sein de chaque monde sont très variées. Ainsi, parfois il faudra faire preuve de réflexion ou parfois de dextérité. Mention spéciale aux phases de plate-formes en 2D intégrées à la 3D. Ainsi, on se retrouve dans du Mario d’antan et le clin d’oeil est excellent à vivre.

Si je rêve d’un Mario de ce genre jouable à 2, ce n’est pas vraiment le cas ici puisque le mode coop propose uniquement de contrôler Mario et Cappy. Ainsi, celui qui contrôle Cappy peut juste choper des pièces ou des lunes lointaines ou bien attraper un ennemi pour se transformer. Du coup, ce n’est pas vraiment utile. J’aurai bien vu un Luigi arriver avec son Cappy à lui ^^

Super Mario Odyssey fait aussi la part belle aux nombreux Boss avec toujours autant d’ingéniosité pour les combattre, toujours avec le fameux concept proposé par Cappy.

On évolue dans des mondes variés avec notamment celui de la ville dans lequel on croisera (et pourra incarner) des êtres humains. On n’avait jamais vu ça dans un Mario et pour le coup on se croit presque dans un GTA-Mario pour le moins étonnant mais tellement trippant. Je vous ai pas dit aussi qu’on pouvait se transformer en T-Rex? Oui, ce Super Mario Odyssey est fou!

 

 

Il y a tellement à dire sur cet épisode mais le mieux est toujours de le découvrir par soi-même. Finissions par la possibilité de customiser notre Mario avec tout plein de vêtements qu’on peut acheter dans les boutiques des mondes. On y trouve des trucs chouettes comme le costume de Mario Maker ou bien un simple caleçon à fleur pour faire le kéké sur la plage! Et on peut même immortaliser tout cela avec un mode photo bienvenu!

Techniquement au point (la caméra perfectible mais il ne faut pas se plaindre) avec des couleurs chatoyantes, de jolies textures et des animations soignées, Super Mario Odyssey est surtout un open-world magique qui, couplé au nouveau gameplay offert par Cappy, fait de lui un titre incontournable qui justifie à lui seul l’achat d’une Nintendo Switch. Car en plus, on peut y jouer partout!!!

Posté le 9 novembre 2017 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *