Accueil Jeux-vidéo BURNOUT PARADISE REMASTERED – Test Xbox One X

BURNOUT PARADISE REMASTERED – Test Xbox One X

Posté dans Jeux-vidéo - Xbox One X Le 22 mars 2018 par Anthony Cocain

Depuis les premiers épisodes sur PS2, j’ai toujours adoré les jeux Burnout comme j’adorais, dans un autre style la saga Need For Speed. Entre les deux séries il n’y a qu’un pas les créateurs de Burnout (Critertion Games) ayant développé notamment Need For Speed Hot Pursuit en 2010 notamment. Mais ce qu’on retient toujours dans un Burnout ce sont les carambolages! L’un des meilleurs épisodes de la série, Burnout Paradise nous revient 10 ans plus tard dans un Burnout Paradise Remastered tout aussi jouissif quoique manquant d’améliorations…

La musique des Gun’s N’Roses est la signature de cet épisode et dès les premières secondes nous revoici plongé dans Paradise City à bord des plus rutilants bolides pour des embardées folles et en toutes libertés dans les rues bondées. Le kiff.

Burnout Paradise Remastered c’est donc un bon dans le temps, un délicieux souvenir pour un titre qu’on prend plaisir à rejouer immédiatement. Alors oui c’est plus beau, plus net (ici testé sur Xbox One X et TV 4K HDR) mais on aurait pu mieux faire…

En effet, le constat est rapide : même si l’ensemble est plus joli et l’animation encore plus fluide (60fps), on remarque un manque de finitions sur certains points (profondeur de champs, luminosité, textures, effets divers) et on se dit que les développeurs auraient pu aller plus loin pour proposer une vraie remasterisation. D’autant plus que le jeu reste complètement identique (en proposant tous les DLC existants dont les motos par exemple).

Du coup, certes, on a le Burnout Paradise qu’on a adoré il y a 10 ans, mais on a aussi ses défauts ou ses limites techniques. La map reste peu aisée à utiliser, toujours pas de guidage ou de téléportation possibles. On est exactement dans le même gameplay consistant à sauter d’un défi à l’autre, d’une course à une autre, ou juste à kiffer la promenade.

Alors oui, les carambolages nous font (un peu) oublié ces errances et on apprécie toujours autant les animations des ces accidents spectaculaires ou la tôle est froissée et les débris volent en éclat. Rassurez-vous, on ne voit pas les conducteurs, sinon je vous raconte pas la boucherie!

Le jeu réside toujours dans le but de faire évoluer son permis en multipliant courses, poursuites, éliminations, contre-la-montre et autres défis comme les fameux « crash » ou « takedowns ». On peut ainsi débloquer différents bolides (muscle cars, prototypes, buggy, voitures de police, toys cars, etc..).

Je vous renvoie en 2009 pour mon test de Burnout Paradise The Ultimate Box sur PS3.

Burnout Paradise Remastered est un lifting timide d’un jeu de course arcade incontournable. Il reprend trait pour trait sa mécanique open-world parfaitement pimenté par des crashs spectaculaires. L’esprit Burnout es donc intact mais visuellement ça manque de finition. On aurait souhaité un apport plus conséquent avec par exemple un trafic plus dense. De même niveau interface, on aurait aimé quelques modifications pour un confort de jeu accru. Si vous avez le jeu sur PS3 ou Xbox 360, il n’est peut-être pas nécessaire de passer à cette version 2018. Mais si vous ne connaissez pas Burnout, foncez, vous allez quand même vous éclater!

Posté le 22 mars 2018 | Laisser un commentaire

Ecrit par Anthony Cocain

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... depuis 2006. Joueur depuis... les 80's... Je souhaite partager avec vous ma passion du jeu video à travers son histoire et son actualité avec tests, news, previews, reportages...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *